Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Vendée : la FDSEA fait ses propres tests de glyphosate dans les urines... et ils sont négatifs

-
Par , France Bleu Loire Océan

Pour répondre à la multiplication des collectifs citoyens qui testent leur urine au glyphosate, six responsables syndicaux de la FDSEA de Vendée ont fait leur propre test, qu'ils assurent totalement fiable. Et les résultats sont tous négatifs.

Eric Porcher, de la FDSEA de Vendée, devant le résultat de son test d'urine.
Eric Porcher, de la FDSEA de Vendée, devant le résultat de son test d'urine. © Radio France - Marc Bertrand

Vendée, France

Tout le monde a du glyphosate dans ses urines, les tests de divers collectifs citoyens, comme l'association Campagne Glyphosate, semblent le démontrer mois après mois. Tout le monde, sauf les agriculteurs de la FDSEA. Six responsables du syndicat agricole de Vendée, éleveurs ou agriculteurs, bio ou conventionnels, qui utilisent ou pas du glyphosate en interculture ont fait leur propre test

Sans huissier, mais avec un prélèvement effectué en bonne et due forme au laboratoire Biorylis de La Roche-sur-Yon, ensuite analysé par le CHU de Limoges, qui se présente - on les a appelés - comme l'un des hôpitaux pionniers en la matière : "Sur le dosage des pesticides, on est une référence", dixit son service de communication. Qui ajoute que le CHU "ne souhaite pas communiquer sur la question" et refuse toute interview. 

Des méthodes de test différentes

Et le résultat est là : les tests ont été négatifs pour tous les six. Joël Limouzin, le président de la chambre d'agriculture de Vendée, et vice-président de la FDSEA, s'est lui-même soumis au test : "Le résultat, c'est zéro glyphosate, moins de 0,05 microgrammes par litre. Le labo nous confirme qu'il n'y a pas de glyphosate dans nos urines, même pour nous qui épandons du glyphosate !".

Selon la FDSEA, si le résultat est si différent de celui des collectifs citoyens, c'est peut-être parce que ces derniers ne testent pas le glyphosate mais une autre molécule : l'AMPA, une molécule proche des résidus de glyphosate. On la trouverait également dans la lessive par exemple, d'où les taux positifs des tests citoyens. Cette affirmation est déjà largement diffusée sur le web. Mais elle a été démentie par l'entreprise qui a conçu les tests urinaires de l'association Campagne Glyphosate. Selon un article de Checknews du quotidien Libération, le test utilisé, de type ELISA, fait bien la différence entre AMPA et Glyphosate.

La FDSEA propose de faire le même test avec les collectifs citoyens

Pour mettre tout le monde d'accord, la FDSEA de Vendée propose donc de faire un test "à jeu égal", avec les collectifs citoyens qui dénoncent la présence de pesticides dans leurs urines : "Nous proposons de prendre à témoin tous ceux qui font des analyses à droite et à gauche. Faisons ensemble le même jour des analyses, on l'envoie dans le même laboratoire, et on verra !", déclare Joël Limouzin. Le syndicat agricole propose de faire dès le mois de novembre, avec des membres d'un collectif du Sud-Vendée. Mais en faisant faire les analyses par son laboratoire, celui du CHU de Limoges.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu