Agriculture – Pêche

Vendée : la moisson est moins mauvaise qu'ailleurs

Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan mercredi 3 août 2016 à 18:46

Les moissons en cours s'annoncent catastrophiques dans le nord de la France (photo d'illustration).
Les moissons en cours s'annoncent catastrophiques dans le nord de la France (photo d'illustration). © Maxppp - Christian Watier

Les moissons sont en cours, elles s'annoncent catastrophiques. Mais la Vendée tire son épingle du jeu. Dans le département aussi il y a des pertes de rendement de blé cette année, mais beaucoup moins que dans le nord de l'hexagone. Cela serait dû au climat très venteux de la Vendée.

La Vendée s'en sort moins mal que les autres départements pour le blé. La récolte 2016 est catastrophique au niveau national, du jamais vu depuis la guerre avec des rendements en baisse de 60% dans le nord. Ce qui sauve les céréaliers vendéens, c'est le vent.

Comme c'est très venté les maladies et l'humidité restent beaucoup moins longtemps.

Christophe Vinet, le directeur des productions végétale à la CAVAC, la grosse coopérative de la Vendée et des Deux-Sèvres.

La Vendée a quand même souffert d'une perte de 20  à 25% des volumes selon les espèces.

Selon la CAVAC, importante coopérative de Vendée et des Deux-Sèvres, cette baisse de rendement ne devrait pas affecter le consommateur. Le prix du blé dans la baguette de pain par exemple, c'est à peine 8% de la valeur explique le directeur des productions végétales. En revanche cela pèsera beaucoup plus sur l'économie française; on parle d'un manque à gagner dans la balance commerciale de 3 milliards d'euros précise Christophe Vinet.

Le blé n'est pas la seule céréale touchée par la baisse de volume produit. Il y aura aussi moins d'orge et moins de maïs, la faute cette fois-ci à un mois de juillet trop sec.

Partager sur :