Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On veut vivre de notre métier" : opération des éléveurs bovins au Auchan d'Avallon

-
Par , France Bleu Auxerre

Opération coup de poing de la FDSEA et des JA de l'Yonne et de la Nièvre au Auchan d'Avallon ce vendredi. Les éleveurs réclament des prix plus justes pour leur viande vendue au groupe Schiever.

 Une quinzaine d'agriculteurs s'est rassemblée au Auchan d'Avallon ce vendredi matin.
Une quinzaine d'agriculteurs s'est rassemblée au Auchan d'Avallon ce vendredi matin. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

"On veut vivre dignement de notre métier." C'est le cri d'alarme des éleveurs de l'Yonne et de la Nièvre. Ce vendredi matin, une quinzaine d'entre eux se sont donnés rendez-vous pour une opération au Auchan d'Avallon à l'appel de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs 89 et 58. Ils réclament une meilleure rémunération au kilogramme pour leur viande achetée par le groupe Schiever (Atac-Auchan-Bi1).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un euro de différence entre le prix payé et le coût de production

Actuellement, les éleveurs sont payés entre 3,80 et 4 euros le kilo de viande charolaise par le groupe alors qu'il estiment le coût de production à 4,91 euros. Après l'inspection des étiquettes pour voir si l'origine de la viande apparaît et des explications aux clients au rayon boucherie, les éleveurs interpellent le chef du rayon. "Le groupe Schiever joue quand même le jeu car il fait travailler la totalité des éléveurs de la région" avance Pascal Guillien. "Ce n'est pas parce qu'on nous "débarasse" de nos bêtes qu'on arrive à vivre" rétorque Romaric Gobillot, de la FDSEA 58. 

Les agriculteurs ont échangé avec le responsable du rayon boucherie et le directeur du magasin.
Les agriculteurs ont échangé avec le responsable du rayon boucherie et le directeur du magasin. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Réponse espérée dans un mois  

Le directeur du magasin Marc Champion comprend leur situation mais assure qu'il n'est pas responsable des prix. "Tout ce qu'on peut faire c'est faire remonter l'information à la direction et lui dire que les agriculteurs sont très mécontents." Le gérant explique que chaque magasin doit respecter les tarifs donnés par leur direction commerciale. 

Ce n'est pas la première opération des syndicalistes dans les magasins du groupe. Ils ont également visiter plusieurs enseignes dans la Nièvre. Il espèrent maintenant une réponse de Schievier d'ici un mois avant d'envisager de nouvelles actions. En plus de l'augmentation de prix au kilo de la viande, les agriculteurs demandent que la qualité de leur viande soit reconnue le plus possible en IGP ou en label rouge par la grande distribution. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess