Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Viande polonaise avariée : la FNSEA révoltée par une fraude terrible appelle à consommer de la viande française

samedi 2 février 2019 à 16:45 Par Rachel Noël, France Bleu

Après la découverte de viande polonaise frauduleuse, la FNSEA se dit révoltée ce samedi par ce qu'elle qualifie de fraude "terrible". Plusieurs pays européens tentent de localiser et de détruire les lots contaminés.

Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA dénonce une fraude terrible
Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA dénonce une fraude terrible © Maxppp - Josselin CLAIR/PHOTOPQR

La FNSEA, syndicat professionnel majoritaire dans la profession agricole dénonce ce samedi une fraude commerciale terrible après la découverte en Europe de viande polonaise avariée. Les services sanitaires français ont découvert 800 kg de viande polonaise avariée vendredi. La présidente de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricole se dit révoltée. Elle renvoie aussi le consommateur à sa responsabilité. Christiane Lambert rappelle que pour acheter de la viande en toute confiance, on peut s'orienter vers des produits français. Elle ajoute, qu'il est totalement "anormal que des opérateurs, pour gagner gagner plus, fassent entrer des viandes peu sûres comme celles-ci".

Plusieurs pays de l'Union Européenne, dont la France tentent depuis vendredi de localiser cette viande de boeuf. Sur les 795 kg de viande de bœuf provenant d'un abattage illégal en Pologne retrouvés en France, 500 ont été détruits. 150 kg ont été vendus aux consommateurs via des boucheries.  

Varsovie affirme que la viande ne présente pas de risque pour la santé des consommateurs.