Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

VIDÉO - Action des agriculteurs au Leclerc de Saint-Aunès

mardi 28 novembre 2017 à 20:05 Par Aurore Jarnoux, France Bleu Hérault

Les Canards en colère et la coordination rurale ont investi les rayons du Leclerc de Saint-Aunès (Hérault) ce mardi. Ils ont collé des stickers sur des produits à base de canards, élevés en Bulgarie ou en Hongrie. Les producteurs demandent aux distributeurs de privilégier le "made in France".

Les éleveurs ont collé des stickers sur tous les produits fabriqués en Hongrie ou en Bulgarie.
Les éleveurs ont collé des stickers sur tous les produits fabriqués en Hongrie ou en Bulgarie. © Radio France - Aurore Jarnoux

Saint-Aunès, France

Sept militants des Canards en colère et de la Coordination rurale ont organisé une action ce mardi matin dans les rayons de l'hypermarché Leclerc de Saint-Aunès. Ils ont apposé, sur des produits fabriqués en Hongrie ou en Bulgarie, une centaine d'autocollants représentant une tête de mort avec cette légende : "Nuit gravement à l'aviculture française".

Privilégier la production française

Les agriculteurs sont exaspérés de voir mis en avant des produits importés. Ils ont donc recouvert tout un stock de boîtes de foie gras en promotion. "Elles viennent de Bulgarie, souligne Didier, éleveur de poules dans l'Hérault. C'est un produit qui a fait 2.500 kilomètres et on ne sait même pas comment il est produit." Didier rappelle que les producteurs français sont eux très contrôlés.

Dans les rayons, on découvre également des boîtes de gésiers où le pays de production n'est pas indiqué. Il est seulement écrit "Union européenne". Pour Aurore, éleveuse elle aussi de poules, les supermarchés sont en train de tuer l'agriculture française. "Les petites fermes n'existeront plus à cause de ces grosses chaînes", regrette la jeune femme.

"Il y a très peu de produits français, on n'est pas mis en avant, c'est une honte" - Aurore, éleveuse de l'Hérault

Gilbert félicite les producteurs. Ce client n'achète que des produits français. "Je lis toujours les étiquettes, explique le retraité. J'ai vu des reportages sur les canards en Europe de l'Est, ce n'est pas joli."

Les producteurs demandent aux grandes surfaces de jouer le jeu

Pour distinguer un produit français d'un produit bulgare, Laurence, agricultrice, a une astuce. "Il faut regarder le petit ovale sur l'emballage où il y a deux lettres, FR pour France, BG pour Bulgarie, explique Laurence. C'est ce qui prouve l'origine du produit"'. Vous pouvez également vous fier à l'appellation IGP (indication géographique protégée).

Les producteurs demandent aux distributeurs d'indiquer l'origine des produits. "Il faut que ce soit clairement identifié avec des affiches", répète François Ferdier, le représentant de la Coordination rurale dans l'Hérault.