Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vidéo de L214 dans les Deux-Sèvres : l'éleveur de faisans dénonce des images tronquées et trompeuses

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu
Missé

Le PDG de Gibovendée est en colère après la diffusion ce mercredi par l'association L214 d'une vidéo mettant en cause son élevage de faisans de Missé dans les Deux-Sèvres. Il dénonce des images tronquées et trompeuses et pointe la responsabilité de L214 dans les agissements des oiseaux.

Les images ne montrent "qu'une petite partie de l'élevage" dénonce le PDG de Gibovendée, propriétaire de l'élevage, Denis Bourasseau.
Les images ne montrent "qu'une petite partie de l'élevage" dénonce le PDG de Gibovendée, propriétaire de l'élevage, Denis Bourasseau. - L214

Gibovendée réagit après la publication ce mercredi par l'association L214 d'une vidéo mettant en cause son élevage de faisans de Missé dans les Deux-Sèvres. Pour rappel, sur les images on voyait des oiseaux enfermés dans de toutes petites cages, le bec entravé ; certains mourant en tentant de s'enfuir. Denis Bourasseau, le PDG de Gibovendée accuse L214 de diffuser des images tronquées : "Ce qu'on voit c'est le pondoir, ça ne représente que 10% de l'exploitation, à côté, sur plusieurs dizaines d'hectares, il y a de grandes volières où on élève nos oiseaux avec une faible densité, 3m2 par animal mais ça, évidemment, il n'y a aucune image dessus".

"Le drone de L214 a perturbé les oiseaux"

Denis Bourrasseau accuse surtout L214 d'être à l'origine du comportement des faisans et perdrix sur la vidéo : "Ce sont des gens extérieurs à l'élevage alors que nous, on fait en sorte d'avoir des vêtements toujours de la même couleur pour ne pas les perturber et ils sont toujours très calmes". Le drone de l'association aurait même causé la mort d'un oiseau selon Gibovendée "parce que pour eux quelque chose dans le ciel c'est un rapace alors le drone les a perturbés, on en a retrouvé un coincé là où passent les œufs ce qui n'arrive jamais d'habitude".

L'élevage de Missé a justement subi un contrôle surprise de la Direction départementale de la protection des populations des Deux-Sèvres ce jeudi matin qui n'a décelé "aucune anomalie" selon Denis Bourasseau, "ils n'ont trouvé aucun animal mort". Le PDG de Gibovendée indique avoir porté plainte ce jeudi matin contre L214 pour effraction et intrusion et alerté la cellule sanitaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess