Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche DOSSIER : L214 milite pour le bien-être des animaux d'élevage avec ses vidéos chocs

Vidéo de L214 : les Jeunes Agriculteurs de l'Indre réclament une réouverture au plus vite de l'abattoir du Boischaut

mardi 6 novembre 2018 à 13:20 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry et France Bleu

Dans un communiqué publié ce mardi, les Jeunes Agriculteurs de l'Indre (JA) déplorent "les conditions dans lesquelles certains animaux ont été abattus" au sein de l'abattoir du Boischaut, à Lacs, près de La Châtre, et réclament la réouverture au plus vite du site.

Les JA 36 réclament une réouverture au plus vite de l'abattoir du Boischaut à Lacs dans l'Indre.
Les JA 36 réclament une réouverture au plus vite de l'abattoir du Boischaut à Lacs dans l'Indre. © Maxppp - Photographe: Christian Watier

Lacs, France

Dans un communiqué diffusé ce mardi, les Jeunes Agriculteurs de l'Indre disent avoir appris "avec stupéfaction la fermeture temporaire de l’abattoir du Boischaut (à Lacs, près de La Châtre dans l'Indre) pour maltraitance sur animaux et manquement à la réglementation en vigueur suite à la diffusion de vidéos publiées par L214".

Contrôle permanent des services de l'Etat

"Nous espérons que le Ministre de l’Agriculture a pris une mesure juste et réfléchie, et n’a pas cédé à la pression médiatique anti-viande de L214 qui, nous le rappelons, demande à la fin de son clip, la fermeture de tous les abattoirs en France. N’oublions pas que l’abattoir du Boischaut est soumis à un contrôle permanent par les services de l’Etat au travers de la DDCSPP".

Le syndicat "ne peut que déplorer les agissements et les conditions dans lesquelles certains animaux ont été abattus. Nous demandons donc à l’autorité de gestion de l’abattoir de tout mettre en oeuvre pour respecter les normes en vigueur et former au mieux les salariés aux différentes procédures et process relatifs aux chaînes d’abattage".

Il est important de conserver nos outils de proximité"

"La situation imposée par la fermeture de l’abattoir pose de nombreux problèmes. Les éleveurs commercialisant en circuit court, les grossistes locaux et divers utilisateurs de l’abattoir ne peuvent plus assurer leurs livraisons. Il nous paraît donc indispensable que l’abattoir du Boischaut puisse rouvrir au plus vite".

"Dans l’attente de cette réouverture, des solutions appropriées (doivent être) trouvées pour que l’activité économique des entreprises en lien avec l’abattoir puisse perdurer. A l’heure où le consommateur demande que les circuits courts soient développés, il est important de conserver nos outils de proximité", conclut le communiqué.