Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Des centaines de poissons sauvés dans le Crieulon

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère

Les fortes chaleurs et le manque de pluie mettent en danger des centaines de poissons dans le Crieulon, qui se retrouvent bloqués dans des flaques d'eau. La fédération de pêche du Gard a mis en place plusieurs opérations à Quissac (Gard) pour les sauver.

Dans des flaques comme celle-ci, les pêcheurs peuvent sauver jusqu'à plus d'une tonne de poissons
Dans des flaques comme celle-ci, les pêcheurs peuvent sauver jusqu'à plus d'une tonne de poissons © Radio France - Arnaud Roszak

Le Crieulon est le plus gros affluent du Vidourle... et il est quasiment asséché ! Du côté de Quissac, à certains endroits, il ne reste plus que des flaques d'eau où s'entassent des centaines de poissons (sandres, brochets, carpes...). Pour les sauver, la fédération de pêche du Gard, accompagnée de quelques bénévoles, a organisé des opérations pour déplacer ces poissons. "Si on n'agit pas, ces flaques d'eau disparaissent en quelques heures. Les poissons restent bloqués et finissent par mourir", explique Jacques Chazel, moniteur de pêche.

Pour sortir ces poissons, les pêcheurs emploient une technique bien particulière : ils plongent un arc électrique dans les flaques. "Ce n'est pas pour les électrocuter, bien au contraire, précise Antonin Simon, directeur technique à la fédération de pêche du Gard. Cet arc va attirer les poissons et les anesthésier pendant quelques secondes. Ensuite, on peut les prendre avec des épuisettes.

Les poissons sont ensuite relâchés de l'autre côté du barrage, où il y a beaucoup plus d'eau. Lors de cette opération, plus d'une tonne de poissons ont été déplacés.

Ces opérations de sauvegarde, Antonin Simon en fait de plus en plus avec les membres de la fédération. "On en fait tous les ans maintenant, ce n'était pas le cas auparavant. Je suis très inquiet pour la suite. La truite risque de disparaître dans les Cévennes à terme, car l'eau est trop chaude.

Réchauffement climatique, nappes phréatiques épuisées... De nombreuses causes expliquent cet assèchement très régulier du Crieulon selon lui : "Il fait de plus en plus chaud, de plus en plus tôt. Il y a de plus en plus d'habitants dans le Gard, donc les besoins en eau augmentent. L'agriculture pioche également beaucoup dans les nappes phréatiques... C'est une catastrophe qui va devenir chronique si on ne fait rien." 

Les poissons récupérés doivent vite être transportés de l'autre côté de barrage
Les poissons récupérés doivent vite être transportés de l'autre côté de barrage © Radio France - Arnaud Roszak
Choix de la station

À venir dansDanssecondess