Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

VIDEO -"Face au gel, le 2ème round est réussi, les dégâts semblent restreints dans les vignes du Chinonais"

-
Par , France Bleu Touraine

Malgré des températures négatives ces deux dernières nuits, on a très certainement évité la catastrophe dans les vignobles tourangeaux. Bougies, tour anti-gel, aspersion... Les vignerons étaient sur le pont dès 3h du matin pour protéger leurs parcelles. Un combat plutôt bien engagé.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Marie-Coralie Fournier

Indre-et-Loire, France

Francis Jourdan est le président du syndicat des vins de Chinon. Lui-même viticulteur à Cravant-les-Côteaux, il n'a pas beaucoup dormi ce week-end. 

_"_On est descendu autour des -1,5°C. Donc un peu moins que ce que l'on pouvait craindre. Et les dégâts semblent plutôt restreints dans le Chinonais. Mais bon on croise les doigts tant que les Saints de glace ne sont pas passés ( 11-12-13 mai ) d'autant plus que nos vignes sont de plus un plus vulnérables. 

Aujourd’hui dans le Chinonais, un quart du vignoble est "protégé" par des systèmes anti-gel comme les bougies, l'aspersion ou les tours anti-gel ( sorte d'éoliennes ). Il en faut encore plus quand on voit que ces gelées tardives se reproduisent quasiment chaque année. 

Déjà cette année, nous avons souffert de gelées noires. _Dans la nuit du 3 au 4 avril, 25% de la future récolte du vignoble chinonais a été perdue_. C'est une moyenne. Certaines parcelles ont été touchées à 50-70%"

A cause de la récurrence du phénomène, les assurances contre le gel deviennent trop chères. La meilleure assurance c'est le stock. Faire des réserves lors des bonnes années pour assurer nos ventes futures même en cas de gel." Francis Jourdan