Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Salon de l'Agriculture 2019

VIDÉO - Imminence, vache égérie du Salon de l'agriculture, "cool-tranquille"

La vache Imminence, égérie du Salon de l'agriculture 2019, est très sollicitée mais elle reste stoïque et imperturbable face au public. Pendant dix jours, loin de son Avesnois natal, cette Bleue du Nord gère son stress.

Gilles Druet l'appelle "Mimi" quand il la caresse. Dans son enclos fleuri, postée à l'entrée du hall 1 du Salon de l'agriculture, la vache Imminence est l'égérie de l'édition 2019. Cette "Bleue du Nord" de 710 kilos pour 1,41m, cinq ans et une robe mouchetée de gris-bleu, affronte le public qui se presse autour d'elle avec un certain flegme. C'est précisément la raison pour laquelle elle a été choisie pour représenter la race. "Elle est capable de tenir la cadence, pendant dix jours" explique Gilles Druet. La distance avec ses pâturages de l'Avesnois ? "Elle n'est pas dans son milieu naturel mais elle gère bien ce stress-là" confie l'éleveur qui croule lui aussi sous les sollicitations.  Mais il fait confiance à sa bête, elle reste "cool tranquille" assure-t-il. 

Une race typique du nord de la France

Gilles Druet est fils et petit-fils d'éleveurs de Bleues du Nord à Saint-Aubin, dans l'Avesnois (Nord). Oui, Imminence est la "star" du Salon de l'agriculture mais Gilles Druet aimerait surtout que l'on comprenne combien la Bleue du Nord mérite d'être défendue. Cette race de vache est élevée pour sa viande et son lait mais elle a bien failli disparaître dans les années 50. En 1910, la population de Bleues du Nord était estimée à 500.000 têtes sur sept départements du Nord de la France. En 2017, on comptait 25 éleveurs français sur deux départements pour 3.000 vaches. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess