Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

VIDEO - Les sapins de Noël sont en train d'être coupés en Corrèze

mardi 21 novembre 2017 à 19:36 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

La filière est petite, en Corrèze, mais elle existe : une dizaine de producteurs de sapins de Noël sont dans le rush en ce moment. Ils sont en train d'abattre les arbres qui seront dans les maisons, écoles, mairies, etc. pour la venue du Père Noël.

Claude Barret est l'un de la dizaine de producteurs de sapins de Noël en Corrèze
Claude Barret est l'un de la dizaine de producteurs de sapins de Noël en Corrèze © Radio France - Nicolas Blanzat

Saint-Ybard, France

C'est dans à peine plus d'un mois que le Père Noël passera dans les maisons. Et sauf s'il se trompe, c'est au pied... du sapin qu'il déposera les cadeaux. Et peut-être même au pied d'un sapin corrézien, Nordmann ou épicéa, car l'heure est à l'abattage en ce moment chez les quelques cultivateurs à s'être lancé.

Ils sont une dizaine sur le territoire et ils produisent généralement du sapin pour un complément de revenus. Exemple à Saint-Ybard, chez Claude Barret, où depuis deux semaines, lui et ses trois saisonniers coupent et mettent en filet entre 200 et 300 par jour... haut de 80 centimètres à 6 mètres. Ce retraité, ancien cheminot et fils d'agriculteurs, fait ça depuis neuf ans "mais ça ne fait que quatre ans qu'on exploite, car il faut le temps que les sapins poussent", explique-t-il. Il écoule sa production localement, dans les supermarchés, les écoles ou les mairies des environs. D'ici mi-décembre, ce sont environ 6.000 sapins qui seront coupés sur les dix hectares de sa propriété.