Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

VIDÉOS - Visite d'une truffière dans la Marne

vendredi 17 novembre 2017 à 6:09 Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Le marché aux truffes d'automne se tient ce samedi à Reims au musée Saint-Remi. Des spécialistes de la truffe seront présents pour en vendre, mais aussi pour des démonstrations de recherche de truffes avec des chiens. Benoît Jacquinet nous a ouvert les portes de sa truffière à Matougues.

Benoît Jacquinet a planté 830 arbres pour créer sa truffière
Benoît Jacquinet a planté 830 arbres pour créer sa truffière © Radio France - Aurélie Jacquand

La rencontre entre Benoît Jacquinet et la truffe, c'était il y a 16 ans, après avoir lu un article intitulé "Pourquoi pas la truffe en Champagne ?". Il s'est documenté, s'y est intéressé au point de devenir passionné de ce champignon et de créer sa propre truffière, juste en face de son auberge des Moissons, et de sa Cav'O Truffes à Matougues. Ce n'était alors qu'un champ d'orge, mais lui, décide d'y planter 830 arbres : des noisetiers, des charmes, des hêtres ou encore des cèdres. "Ensuite il faut être patient, parce qu'il faut attendre 10 ans avant la première récolte", explique-t-il.

Honey, labrador chocolat de 6 ans, chien truffier

Elle a un nom qui veut dire miel, en anglais, mais c'est bien des truffes que la chienne de Benoît Jacquinet cherche pendant des heures. Depuis qu'Honey a trois mois, son maître la fait jouer avec des odeurs de truffe, "Pour qu'elle s'habitue et qu'elle sache trouver uniquement les truffes mûres", explique Benoît. Une croquette à chaque trouvaille, cela fait maintenant 3 ans qu'Honey et son maître travaillent ensemble.

Le cycle de pousse d'une truffe d'automne est d'un peu moins de six mois, mais pour grossir il lui faut surtout de l'humidité en quasi continu. "L'année dernière avait été mauvaise à cause d'un printemps sec", constate Benoît Jacquinet, "Mais cette année c'est en octobre qu'il nous aurait fallu plus de pluie". Le trufficulteur le sait, sur un kilo de truffes ramassées, seuls 400 à 600 grammes seront vendables :"Elles peuvent être trop mûres, ou pas assez mûres, ou trop blanches et non couleur chocolat et marbrées comme elles doivent l'être. Dans ces cas-là je refuse de les vendre parce qu'elles n'ont pas d'arôme", poursuit Benoît.

La truffe d'automne de Champagne, une truffe méconnue

Moins connue que la truffe noire du Périgord, la truffe de Champagne souffre un peu de son manque de notoriété, mais Benoît Jacquinet préfère y voir une chance : "On a tout un travail pédagogique à faire donc c'est intéressant". Avec un goût moins puissant, moins fort que la truffe noire, la truffe de champagne est aussi bien moins chère : "Lors des mauvaises années on ne veut pas jouer le jeu de l'offre et de la demande pour ne pas faire monter les prix, parce que 40-60 euros les 100 grammes, c'est ce qu'elle vaut", explique Benoît Jacquinet. Le marché aux truffes d'automne de Reims sera l'occasion de la découvrir, de 10h à 17h au musée Saint-Remi.

La truffe d'automne de Champagne - Radio France
La truffe d'automne de Champagne © Radio France - Aurélie Jacquand
Benoît Jacquinet et sa chienne Honey travaillent depuis trois ans ensemble - Radio France
Benoît Jacquinet et sa chienne Honey travaillent depuis trois ans ensemble © Radio France - Aurélie Jacquand