Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Vignoble bordelais : petites vendanges en Côtes-de-Bourg, l'appellation dévastée par la grêle en mai dernier

mardi 9 octobre 2018 à 18:17 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Comme prévu la récolte 2018 s'annonce bien maigre pour l'appellation Côtes-de-Bourg. Dévastés par la grêle le 26 mai dernier de nombreux viticulteurs évoquent des pertes de 75 à 80 %. Le millésime sera rare mais il devrait contenter les amateurs.

David Arnaud, château Tour des Graves
David Arnaud, château Tour des Graves © Radio France - Stéphane Hiscock

Teuillac, France

Les vendanges se poursuivent dans le vignoble bordelais. Et pour certains exploitants la récolte s'annonce bien maigre. C'est le cas de tous les viticulteurs qui ont été frappés par la grêle au printemps dernier puis pendant l'été. 2.000 hectares détruits le 15 juillet mais surtout 7.000 hectares dévastés le 26 mai. Ces orages ont lourdement frappés le Sud-Médoc et le Blayais. 

Dans l'appellation Côtes-de-Bourg de nombreux viticulteurs ont perdu les trois quarts de leur raisins. Pour eux, forcément, cette récolte 2018 ne restera pas dans les annales.

Le château Tour des Graves à Teuillac vient de terminer ses vendanges. David Arnaud a rentré sa dernière benne de cabernet. Cette année le viticulteur a vendangé beaucoup plus vite que d'habitude. Dans le chai de nombreuses cuves sont vides.

On a du rentrer 300 hectolitres de raisins contre 1.200 une année normale. — David Arnaud

David Arnaud a quand même pu acheter 300 hectolitres de raisins chez un voisin. Un achat exceptionnel, autorisé par l'Etat suite à la tempête de grêle. Le viticulteur ne pourra pas contenter tous ses clients mais la bonne nouvelle c'est que les amateurs du château Tour des Graves devraient apprécier ce millésime 2018 : "grâce au soleil de l'été on a une jolie récolte avec beaucoup de concentration, de la couleur et une grande qualité."

Vendanges au château Tour des Graves