Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Vins du Centre-Loire : une récolte en baisse, mais un millésime prometteur

jeudi 2 novembre 2017 à 19:16 Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Berry

Bilan mitigé pour les récoltes dans le Berry. Globalement, les vins du Centre-Loire affichent une baisse de 10 à 15% cette année, due aux épisodes de gel du mois d'avril dernier, mais la qualité est bien présente. Certaines appellations s'en sortent mieux que d'autres.

Les récoltes sont en baisse cette année dans le Berry : - 10% par rapport à l'an dernier
Les récoltes sont en baisse cette année dans le Berry : - 10% par rapport à l'an dernier © Maxppp -

36000 Châteauroux, France

Le salon des vins et de la Gastronomie débute ce vendredi à Bourges. Trois jours de rencontre entre les 140 exposants et le public. Une quarantaine de viticulteurs seront présents, tandis qu'en Centre-Loire, les récoltes sont en baisse cette année : une baisse de 10 à 15%. C'est un peu moins qu'au niveau national (-18%). La France qui va connaître sa plus petite production depuis 1945.

Le gel en cause

Une récolte en baisse à cause des épisodes de gel, qui ont fait énormément de dégâts cette année sur les vignobles, mais globalement, le Berry s'en sort plutôt bien par rapport aux autres régions... Et malgré un bilan mitigé selon les appellations. À Reuilly et à Quincy, on parle d'une récolte semblable aux autres années, alors que dans le Sancerrois, on perd 10 % de récolte : "L'année ne va pas être simple, parce qu'il faut gérer la pénurie, mais ça n'est pas non plus catastrophique. Après, la demande étant forte et les volumes proposés étant en diminution, il va falloir mettre en adéquation ces deux paramètres", explique Nathalie Prieur, directrice de l'Union Viticole Sancerroise.

Récolte catastrophique à Chateaumeillant, exceptionnelle dans le Menetou-Salon

La récolte a été médiocre dans le Pouilly Fumé, mais la situation est pire à Chateaumeillant, où le gel a détruit près de 80% des vignes en avril dernier. Les vignerons ne pourront produire que 20% d'une récolte normale. Il va falloir réfléchir à un rationnement des clients, et peut-être une augmentation des prix.

Rien à voir avec le Menetou-salon, qui avait été durement touché en 2016 par le gel, et qui avait eu une récolte quasi inexistante. Cette année, les domaines de l’appellation sortent la tête de l'eau et retrouvent des bouteilles dans leurs caves... avec des vendanges précoces cette année : "Comme il n'y avait plus de vin dans les caves, on va pouvoir commencer dès la mi-janvier à commercialiser du vin. On gagne un mois pour les vinifications, donc c'est plutôt intéressant", explique Pierre Clément du syndicat du Menetou-salon.

Mais pour tous, on retient quand même un point positif : la qualité ! Le millésime 2017 devrait être exceptionnel.