Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Vins taxé à 25% par les USA : cette fois-ci les viticulteurs vont bien trinquer

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Après avoir reculé à la fin de l'été, Donald Trump brandit de nouveau la menace d'une taxe supplémentaire sur les viticulteurs français. Les viticulteurs de la Loire réagissent.

Le vin de Condrieu, et les autres, bientôt taxés 25% de plus par les USA ?
Le vin de Condrieu, et les autres, bientôt taxés 25% de plus par les USA ? © Radio France - Franck Daumas

Les viticulteurs pensaient être sortis d'affaire : en août dernier, Donald Trump était revenu sur ses menaces de taxation du vin français au terme du G7 de Biarritz et d'un entretien avec Emmanuel Macron. Mais les États-Unis vont finalement bien s'en prendre à l'un des produits phares de la France à l'étranger.  L'Organisation Mondiale du Commerce a jugé qu'Airbus avait bénéficié de subventions indues en Europe. En réponse, la Maison Blanche a annoncé de lourdes sanctions. Le vin est notamment visé. Il sera frappé d'un droit de douane supplémentaire de 25% qui change totalement la donne pour viticulteurs exportateurs.

François Villard, viticulteur à Saint-Michel sur Rhône, dans le Pilat : "Des commandes vont diminuer ou être annulées et impacter notre chiffre d'affaire. Certains vins ne seront pas touchés, les plus haut de gamme comme les Condrieu ou les Côte-Rôtie. Ils sont principalement consommés par des connaisseurs qui ont l'habitude de les acheter relativement chers. Pour les vins d'entrée de gamme, ça peut être plus compliqué car on peut sortir d'un créneau précis comme celui du vin au verre dans les restaurants. On peut être éjecté du marché." 

Thierry Farjon, président de "La Loire aux 3 vignobles" : "25% c'est énorme. Ça va poser de gros problèmes sur certains marchés. Certains clients ne recommanderont pas en France, c'est certains. Des vignerons vont se retrouver à 15, 20 ou 30% de ses bouteilles sans marché. On n'a aucun recours à part diminuer notre prix de vente qui est déjà très tendu." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu