Agriculture – Pêche

Les mauvaises vendanges redoutées par les viticulteurs du Toulois

Par Marie Roussel, France Bleu Sud Lorraine dimanche 13 août 2017 à 9:47

Avec le gel et la grêle, le domaine de l'Ambroisie a perdu la moitié de sa production cette année.
Avec le gel et la grêle, le domaine de l'Ambroisie a perdu la moitié de sa production cette année. © Radio France - Marie Roussel

A un mois des vendanges, comment se portent les viticulteurs du Toulois ? Durement touchées par le gel et la grêle, une réunion de crise avait eu lieu fin mai pour aider les victimes. Mais deux mois plus tard, les vignerons ne sont pas plus avancés.

20 hectares sur 36 rendus inexploitables dans les vignes de Lucey pour ces prochaines vendanges. Avec le gel et la grêle du printemps, les viticulteurs du Toulois n'hésitent pas à parler d'une "année noire". Comme David Lelièvre par exemple. Ce vigneron a perdu la moitié de son exploitation :

Parmi les victimes les plus touchées, le vigneron Thomas Colson, qui possède le domaine de l'Ambroisie. Cette année, les vendanges vont durer à peine deux jours ; il n'y aura que deux hectares à ramasser sur 6. Pourtant, au niveau des aides, il n'a encore rien vu venir.

"On a eu une aide psychologique puisque tous nos politiques se sont déplacés au moment de la grêle. On leur en est très reconnaissant. Simplement pour le moment, concrètement cela ne nous a pas fait avancer le schmilblick" - Thomas Colson, viticulteur.

Les viticulteurs doivent trouver seuls des solutions

Il y aura sans doute des baisses de charges, ou des décalages de paiements de factures. Mais l'Etat est assez réticent pour verser des aides de calamités agricoles, selon Stéphane Vosgien. Ce viticulteur est le président de l'Organisme de défense et de gestion de l’appellation d’origine contrôlée Côtes de Toul. "On reste à devoir trouver des solutions par nos propres moyens", déplore Thomas Colson :

"On joue à la roulette russe" - Thomas Colson viticulteur au domaine de l'Ambroisie dans le Toulois.

Les raisins touchés par la grêle ont un mois et demi de retard. - Radio France
Les raisins touchés par la grêle ont un mois et demi de retard. © Radio France - Marie Roussel

Des clients bénévoles pour les vendanges

Avec la Chambre d'agriculture du Département Thomas Colson et deux autres agriculteurs essayent d'obtenir l'autorisation de l'Etat pour acheter aux autres producteurs de Toul des raisins et compléter leurs bouteilles. Au domaine de l'Ambroisie, on attend également le feu vert des autorités pour faire travailler bénévolement des clients. Déjà une quinzaine s'est inscrit pour donner un coup de main pendant les vendanges