Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Viticulture : des repreneurs en stage pour le Guimbelot !

vendredi 9 mars 2018 à 6:05 Par Pierre Marsat, France Bleu La Rochelle

C'est un fleuron des vins produits en Charente : le Guimbelot, un vin blanc haut de gamme. Le producteur, qui élève ce nectar depuis une quinzaine d'années à Saint-Sornin en Charente, veut passer la main. Il a décidé de parrainer un couple arrivé de Bretagne pour prendre sa succession.

Le chai de Saint-Sornin
Le chai de Saint-Sornin © Radio France - Pierre MARSAT

Saint-Sornin, France

Le guimbelot (du nom du propriétaire des terres au début du 19ème siècle) est un vin blanc qui est plutôt généreux en chenin et en chardonnay. Sa production est assez rare (10 000 à 12 000 bouteilles par an), et c'est un vin qui a la particularité d'être vinifié "à la bourguignonne", fermenté et élevé pendant un an en fûts. Le Guimbelot peut vieillir. Henri Jammet a lancé la production sur 2 hectares et demi en 1998.

Quelques bouteilles de Guimbelot - Radio France
Quelques bouteilles de Guimbelot © Radio France - Pierre MARSAT

Les deux repreneurs sont des novices en viticulture : "On ne savait même pas qu'il y avait des vignes en Charente", reconnaît Freddy Radepont, un Sarthois de 47 ans, restaurateur de formation, qui travaillait en Bretagne avant de venir s'installer à Saint-Sornin, près de La Rochefoucauld. Corinne Millon, 47 ans, est elle champenoise d'origine mais elle a préféré s'éloigner du vignoble pour être paysanne boulangère en vente directe. Après avoir lu une petite annonce dans le "Répertoire Départ Installation", une publication professionnelle des chambres d'agriculture, ils sont arrivés en février en Charente, et s'installeront définitivement en novembre, en créant deux hectares supplémentaires de vignes.

Freddy Radepont et Corinne Millon à la droite de Henri Jammet - Radio France
Freddy Radepont et Corinne Millon à la droite de Henri Jammet © Radio France - Pierre MARSAT

Le Guimbelot est produit en faisant appel à des souscripteurs. Chaque pied de vigne porte le nom d'un généreux donateur. On peut souscrire en écrivant à "Guimbelot" (c'est la marque), hameau de La Fenêtre à Saint-Sornin en Charente.

Une machine à capsulage des bouteilles de Guimbelot - Radio France
Une machine à capsulage des bouteilles de Guimbelot © Radio France - Pierre MARSAT

Des exemples de reprise d'exploitations viticoles en Charente, il y en a finalement assez peu. La succession se fait traditionnellement dans la famille ou entre amis proches. Hors cadre familial, on peut les compter sur les doigts d'une main, reconnaît la SAFER, la Société d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural.

Les vignes de Henri Jammet à Saint-Sornin - Radio France
Les vignes de Henri Jammet à Saint-Sornin © Radio France - Pierre MARSAT

Reportage à Saint-Sornin