Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Viticulture : un bourgeonnement prometteur dans les vignes en Alsace

jeudi 17 mai 2018 à 1:17 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Le bourgeonnement de la vigne est prometteur en Alsace. Ce que l'on appelle le débourrement en langage viticole a bien démarré. Contrairement à l'année dernière, il n'y a pas eu de gel au mois d'avril, ce qui permet aux bourgeons de se former correctement. L'an dernier les pertes étaient de 20%.

Pierre Bernhard est vigneron à Châtenois et le président du syndicat des vignerons indépendants
Pierre Bernhard est vigneron à Châtenois et le président du syndicat des vignerons indépendants © Radio France - Guillaume Chhum

Châtenois, France

Pas de gel à l'horizon pour l'instant dans les vignes en Alsace. La météo a de quoi, pour l'instant, donner du baume au cœur des vignerons

Il faudra toutefois attendre le 25 mai, le jour de la Sainte Sophie pour être rassuré, assure Pierre Bernhard, vigneron à Châtenois et président du syndicat des vignerons indépendants. 

Pas de gel en avril, contrairement à l'année dernière 

En l'absence de gel, le  bourgeonnement de la vigne ou débourrement s'est fait totalement correctement. L'année dernière, les températures négatives arrivées les 20 et 21 avril dernier avaient touché 4.500 hectares de vignes. Les bourgeons qui étaient arrivés avec trois semaines d'avance, n'avaient pas résisté. Ils ont été "brûlés"par le gel.

La récolte avait baissé de 20% en volume. Une toute petite récolte qui n'avait en revanche pas altéré la qualité du vin, puisque le millésime 2017 s'annonce exceptionnel. 

ECOUTEZ - Le bourgeonnement est satisfaisant selon Pierre Bernhard, président du SYNVIRA

Le bourgeonnement s'est fait sans problèmes  - Radio France
Le bourgeonnement s'est fait sans problèmes © Radio France - Guillaume Chhum
Julien Dietrich est pour l'instant rassuré  - Radio France
Julien Dietrich est pour l'instant rassuré © Radio France - Guillaume Chhum

ECOUTEZ - Reportage dans les vignes de Pierre Bernhard et Julien Dietrich

Pas de problèmes pour les sorties de bourgeons 

Quand il se balade dans ses vignes, Pierre Bernhard, le président du syndicat des vignerons indépendants a de quoi être rassuré. " Les sorties de bourgeons se sont très bien passées. Chaque bourgeon donne deux raisins . La vigne qui avait été gelée l'an dernier n'a pas souffert et ça se présente plutôt bien," assure le vigneron, installé à Châtenois, un secteur fortement touché par le gel  l'an passé. 

Même constat à quelques kilomètres de là, chez Julien Dietrich, sur le domaine Achillée à Scherwiller,  avec plusieurs jours à 29/30 degrés en avril,  le débourrement ou bourgeonnement de la vigne a été très rapide en Alsace. " C'est très vite sorti. Ca a été très rapide cette année," reconnait le vigneron. 

Pour l'instant donc, les vignerons sont rassurés en Alsace, le gel n'a pas fait des siennes, faudra attendre fin mai, pour être définitivement épargné. 

Tout le monde croise les doigts pour que la météo ne leur joue pas à nouveau des tours. Mais d'ici le début des vendanges, le temps est long et personne n'est encore à l'abri des aléas climatiques.