Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Vosges : Les récoltes de céréales 2018 s'annoncent moyennes et hétérogènes

mercredi 11 juillet 2018 à 18:49 Par Hervé Toutain, France Bleu Sud Lorraine

Les Récoltes de céréales, hors maïs, s'annoncent moyennes et hétérogènes dans les Vosges. Une campagne 2018 précoce, en raison des conditions météorologiques.

Les responsables agricoles des Vosges, devant une récolte d'orge fourragère
Les responsables agricoles des Vosges, devant une récolte d'orge fourragère © Radio France - Hervé Toutain

Vosges, France

Un hiver pluvieux, une séquence orageuse récente et une vague de chaleur qui se poursuit. Autant d'événements naturels, qui impactent les récoltes de céréales dans les Vosges. "Cette année nous avons des rendement moyens et hétérogènes" souligne Jérôme Mathieu, président de la chambre départementale d'agriculture. Cela dépend du type de sol et des territoires.

69 quintaux en moyenne par hectare pour l'orge d'hiver. de 38 a 35 quintaux pour les colzas. Pour le blé qui commence seulement à être récolté, les rendements  devraient être moyens voire faibles, mais avec une qualité satisfaisante. Le maïs quant à lui s'affiche comme prometteur.

En ce qui concerne les fourrages, la situation est jugée plutôt  bonne en quantité. Un peu moins en qualité.

Les fruits montrent une belle santé. La récolte des cerises a été correcte en volume. Pour les mirabelles et les quetsches les professionnels s'attendent a un "potentiel de récolte élevé".  Les miels d'acacia et de tilleul sont a un bon niveau. En revanche pour le miel de sapin, l'absence de pucerons sur les arbres, laisse peu d'espoir aux apiculteurs.

Une volatilité extrême des cours

Récolter c'est bien. Vendre c'est mieux. 'Les cours mondiaux des céréales changent très rapidement, rien n'est sûr" explique Philippe Clément. Le patron de la fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles, met une nouvelle fois en garde contre les traités de commerce internationaux qui conditionnent la survie de l'agriculture dans les Vosges. 

"vendre ou stocker, s'adapter très rapidement à la demande, c'est le nouveau challenge des agriculteurs" conclut encore Philippe Clément.