Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Yonne : le recensement agricole en trois questions

-
Par , France Bleu Auxerre

Le recensement agricole est lancé. Cette campagne européenne a lieu tous les dix ans pour mieux connaitre les agriculteurs et leurs exploitations. Elle va durer sept mois. La grande majorité des exploitants participera à cette collecte par Internet.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Thomas Nougaillon

C'est une enquête européenne réalisée tous les dix ans : le recensement agricole a débuté le 1er octobre et s'achèvera le 30 avril. Cette vaste campagne de collecte d'information vise à rassembler des renseignements sur les agriculteurs, leur mode de vie et leurs méthodes de travail. 

Qui est concerné par le recensement agricole ?

Toutes les exploitations sont concernées, soit environ 450 000 exploitations en métropole et dans les départements d'Outre-mer. Une seule personne sur chaque exploitation est invitée à répondre à l'enquête. Les exploitants agricoles dont l'activité agricole n'est pas l'activité principale sont également concernés par ce questionnaire.

Comment se passe le recensement ?

La collecte des données se déroule entre le 1er octobre 2020 et fin avril 2021. La plupart des exploitants sont invités à répondre à un questionnaire sur Internet.  "Il s'agit d'un questionnaire simplifié et donc plus rapide", explique Florent Viprey, le chef du service régional de l'information statistique à la DRAAF (direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt). "Chaque exploitant reçoit un courrier avec des codes d'accès personnels et peut répondre au questionnaire en ligne"

Néanmoins, 20% des exploitants recevront la visite d'un enquêteur pour un questionnaire plus détaillé "en face à face". Les professionnels concernés par cette collecte "physique" ont été déterminés dans chaque département pour créer un panel représentatif.  "On a tiré un échantillon suivant la nature des productions : les céréales, le lait, la viande ou la viticulture... On a aussi pris en compte la taille des exploitations et la représentativité territoriale", ajoute Florent Viprey.

Quels types d'information sont collectées ?

L'enquête vise à connaitre la taille de l'exploitation, le type de production : quels animaux, quelles céréales, sur quelle superficie, etc ... Mais elle s'intéresse surtout aux aspects humains de l'agriculture : le niveau de formation des exploitants, le nombre de personnes qui font tourner la ferme, les modes de commercialisation choisis, les démarches pour améliorer la qualité des productions... ou encore les conditions de vie et de logement des animaux.

L'objectif de ce recensement est de mieux comprendre comment le monde agricole a changé, en 10 ans. "L'objectif est de connaitre les surfaces des exploitations agricoles, leur production, et voir comment l'agriculture évolue. On s'intéresse beaucoup à "l'humain" à main d'oeuvre, au niveau de formation (qui nous permet d'anticiper les formations à venir). On s’intéresse aussi aux conditions d'élevage : comment les animaux sont logés, que deviennent leurs déjections.... et on s'intéresse aussi aux modes de commercialisation. On a de plus en plus de circuits courts qui se développent et au ministère de l'agriculture, nous souhaitons approfondir ce point-là", précise Florent Viprey.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess