Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Yonne : les vendanges du crémant ont commencé au domaine Verret à Saint-Bris-le-Vineux

-
Par , France Bleu Auxerre

Avec plus d'une semaine d'avance par rapport aux autres années, les vendanges ont commencé au domaine Verret à Saint-Bris-le-Vineux (Yonne). Une récolte précoce à cause de l'été chaud et sec, et particulière en raison de la crise sanitaire, les vignerons doivent s'adapter.

Une trentaine de saisonnier est déjà à l'oeuvre pour couper et récolter le raisin du domaine Verret
Une trentaine de saisonnier est déjà à l'oeuvre pour couper et récolter le raisin du domaine Verret © Radio France - Antoine Loistron

Premiers coups de sécateurs pour la trentaine de saisonniers déjà à l'oeuvre sur une parcelle du domaine Verret. Les vendanges ont commencé ce lundi après-midi. Débuter un 17 août, c'est exceptionnel, reconnaissent les vignerons. "Avec la chaleur, il y a des raisins qui étaient très très en avance, observe Damien, l'un des responsable du domaine. C'est à cause du printemps doux que nous avons eu et derrière des grosses chaleurs. S'il avait fait un peu plus chaud mais avec de l'eau, on aurait pu attendre un peu plus longtemps." Conséquence, plusieurs grappes de raisins sont grillées et ne peuvent pas être cueillies. 

"C'est pas forcément la meilleure année du monde" - Damien, l'un des responsables du domaine Verret

Ecoutez notre reportage au milieu des vignes pour le début des vendanges

"C'est très hétéroclite, il y a des parcelles qui sont en avance, d'autre moins précise Damien. Il y en a où les grains sont petits et grillés, d'autres où les grains sont plus gros avec plus de jus. Cela va être parcelle par parcelle, il y aura de grosses différences entre chaque parcelles." Si des parcelles de crémant sont vendangées dès cette semaine, d'autres attendront la semaine prochaine, tandis que la cueillette d'autres cépages  commencera dans les prochains jours. Difficile alors pour le moment d'estimer la quantité globale qui sera récoltée à la fin des vendanges. Selon le vigneron, le raisin devrait être sucré mais pas très acide. Il faudra donc le travailler a posteriori pour obtenir un vin qui coïncide avec ce que le domaine fait habituellement.

La tête dans les vignes toute la journée : pas de doute, les vendanges ont commencé à Saint-Bris-le-Vineux
La tête dans les vignes toute la journée : pas de doute, les vendanges ont commencé à Saint-Bris-le-Vineux © Radio France - Antoine Loistron

Bonne nouvelle malgré tout pour le domaine, il ne leur a pas été difficile de trouver des saisonniers. Ils ont même dû refuser du monde. Pour ces premiers jours, beaucoup d'étudiants, qui s'occupent en attendant la rentrée universitaire début septembre. Elouène devait normalement travailler dans une colonie. Elle a été annulée à cause de la crise sanitaire. Alors elle se retrouve là, "je me suis dit que ce serait cool, tout le monde ne m'en dit que du bien. Pour l'instant ça se passe bien, heureusement parce que sinon ça serait compliqué", rigole-t-elle.

L'ombre du Covid-19

Ici les saisonniers sont en plus bien accueillis. Sandwichs, repas, bière, le réconfort est là après l'effort. Mais en raison du Covid-19, les vendanges ont perdu un peu de leur convivialité. Dans les vignes, il faut faire attention à ne pas être trop près les uns des autres, ce qui a demandé une nouvelle organisation détaille Damien : "Il faut qu'il y ait le moins de contacts possibles entre les vendangeurs. On commence par une petite équipe pour bien se caler, ensuite ça va grossir au fur-et-à-mesure." Concrètement, c'est plus dans le déplacement dans les véhicules, que les salariés sont masqués, ou lors des repas qu'il faut désinfecter et adapter le service. Malgré ces contraintes les sourires sont présents. Il reste plus de 60 hectares encore à vendanger pour l'équipe. Des vendanges qui dureront jusqu'en septembre.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess