Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Zones défavorisées : les blocages des agriculteurs maintenus en Occitanie jusqu'à la prochaine réunion mercredi

vendredi 2 février 2018 à 17:56 Par Stéphane Garcia, France Bleu Occitanie

Les agriculteurs d'Occitanie ont décidé de maintenir la pression sur le gouvernement en gardant les blocages en cours. Sur l'A20 au nord de Montauban, ils ont créé une ZAD : Zone Agricole à Défendre.

Depuis lundi dernier, ils sont une centaine d'agriculteurs au péage d'Aussone sur l'A20 au nord de Montauban.
Depuis lundi dernier, ils sont une centaine d'agriculteurs au péage d'Aussone sur l'A20 au nord de Montauban. © Maxppp - Nathalie Saint-Affre

Toulouse, France

Décision repoussée à mercredi pour les agriculteurs d'Occitanie. Ce vendredi 2 février, une délégation était reçue par le Ministre en personne, Stéphane Travert, dans son bureau pour tenter de trouver une issue à la crise de la carte des zones défavorisées.  Une réunion de plus de deux heures, houleuse, compliquée expliquent les syndicats, qui ont été tout près de mettre fin aux discussions. "On est déçu parce qu'on a eu l'impression de ne pas être écouté, raconte Philippe Jougla, président de la FRSEA Occitanie. On reste optimiste parce qu'on nous a dit que les cartes étaient rebattues au niveau des critères, c'est pour cela que je demande à mes collègues de se calmer jusqu'à mercredi".

Philippe Jougla : "On est déçu parce qu'on a eu l'impression de ne pas être écouté. Le ton est monté, on n'a failli quitter la table des négociations..."

Une "ZAD" sur l'A20 

En revanche, sur le terrain en Occitanie, la colère est toujours là et les Jeunes Agriculteurs de la région ont bien l'intention de maintenir la pression jusqu'à ce nouveau rendez-vous crucial, mercredi. Les agriculteurs du Tarn-et-Garonne ont placé des barrages sur plusieurs ponts qui enjambent la Garonne, notamment à Verdun-sur-Garonne, Bourret ou Castelsarrasin. Sur l'A20, au péage d'Aussonne, au nord de Montauban, les Jeunes Agriculteurs ont mis en place une ZAD (une Zone Agricole à Défendre) annonce Guillaume Darrouy, vice-président des JA Occitanie. "On se rend compte qu'aujourd'hui les ZAD fonctionnent bien donc on emploie les mêmes méthodes que les extrémistes et les zadistes. Les agriculteurs de toute la région vont d'ailleurs aller renforcer les rangs des Tarn-et-Garonnais"

Des opérations coup de poing

De nombreuses actions sont également prévues dans toute la région. "Des actions coup-de-poing dans les cantons envers les députés, pour se faire entendre. Et selon ce qui ressortira de la nouvelle réunion mercredi, on avisera. Mais s'il faut taper plus fort, on le fera".  C'était déjà le cas en cette fin de semaine. En Lot-et-Garonne, tracteurs et agriculteurs se sont positionnés autour de trois ronds-points d’accès à l’A 62 à Marmande, Damazan et Agen. Dans l'Aude, les agriculteurs s'étaient donnés rendez-vous à Carcassonne ce vendredi pour une grande manifestation départementale. Plusieurs chargements de fumiers et palettes ont déjà été déversés devant la préfecture. Les pompiers sont intervenus à plusieurs endroits de la ville. Dans l’après-midi, un convoi de tracteurs a emprunté l'autoroute entre Carcassonne et Castelnaudary.

La réforme européenne des zones agricoles défavorisées doit entrer en vigueur au printemps.