Climat – Environnement

Douze inspecteurs de l'environnement patrouillent cet été dans l'Indre

Par Justine Dincher, France Bleu Berry lundi 8 août 2016 à 20:46

Dans l'Indre, douze inspecteurs de l'environnement font respecter les règles.
Dans l'Indre, douze inspecteurs de l'environnement font respecter les règles. © Radio France - Justine DINCHER

Dans l'Indre, douze agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage sortent du bois. Ils patrouillent tout l'été pour protéger nos campagnes, et distribuent des amendes si nécessaire.

Monsieur l'inspecteur ! Ils sont douze à être rattachés au département de l'Indre. Chaque jour, les inspecteurs de l'environnement arpentent nos chemins pour traquer les comportements non-réglementaires. On les croise en forêt, au bord de l'eau, dans les champs. Ces agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage sont là pour faire respecter les lois et les arrêtés municipaux.

Patrouille en voiture

En ce début du mois d'août, ils ont passé un après-midi dans les environs d'Ardentes, près de Châteauroux. Nouvelle journée de patrouille dans leur utilitaire : les inspecteurs peuvent parfois faire jusqu'à 100 kilomètres par jour, à faible allure.

Ils se sont arrêtés une première fois dans les bois de Jeu-les-Bois, où le maire a pris un arrêté municipal pour interdire la circulation des véhicules motorisés sur certains chemins de randonnée, afin d'éviter de trop les dégrader.

Sur la commune de Jeu-les-Bois, les agents font respecter un arrêté municipal. - Radio France
Sur la commune de Jeu-les-Bois, les agents font respecter un arrêté municipal. © Radio France - Justine DINCHER

La mission s'est poursuivie, toujours en voiture, au bord du chemin blanc à Ardentes pour contrôler les pêcheurs : carte de pêche, taille du poisson, nombre de lignes, etc.

Les inspecteurs sont aussi présents auprès des pêcheurs, au bord de l'Indre. - Radio France
Les inspecteurs sont aussi présents auprès des pêcheurs, au bord de l'Indre. © Radio France - Justine DINCHER

Des inspecteurs multi-casquettes

Les inspecteurs de l'environnement ont de multiples compétences : police de la chasse, de l'eau, de la faune, de la flore, des dépôts d'ordures, des enseignes et pré-enseignes (les panneaux publicitaires installés sur le territoire), etc.

En été, ils sont particulièrement vigilants pour prévenir les incendies. "Pendant la période estivale, surtout en ce moment avec une période de sécheresse, on s'applique à surveiller tout ce qui est 'abandon de déchets en nature' puisque les gens vont pique-niquer et ne nettoient pas toujours les sites", explique Yves CHASTANG, chef du service départemental de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage dans l'Indre, "on regarde aussi, lors de nos services en soirée, si il n'y a pas des feux qui sont allumés un peu trop près des massifs forestiers. Et puis ensuite, on surveille tous les loisirs estivaux, à savoir l'utilisation de moto ou de quad qui sont interdits à certains endroits".

REPORTAGE | Les agents ont parfois de drôle de signalement.

"Pour l'instant, les gens sont assez respectueux. Il faut avoir des bons yeux et être à l'écoute de ce qu'il se dit dans les campagnes. Les agents sur le terrain ont de bons contacts dans les villages et peuvent avoir des renseignements de manière à ce que l'on puisse cibler nos actions", développe Yves CHASTANG.

1.500 euros d'amende pour une balade en quad

Les douze inspecteurs de l'environnement sont habiletés à distribuer des contraventions en cas d'infraction.

Pour une balade en quad sur un chemin interdit à la circulation des véhicules à moteur par exemple, l'amende peut aller jusqu'à 1.500 euros. Un juge peut même décider de l'immobilisation du véhicule pour une durée maximale de 6 mois. Autre exemple : le montant du timbre-amende pour une telle échappée dans la forêt domaniale de Châteauroux est fixée à 135 euros.

Des Berrichons respectueux

En ce jour, aucune infraction n'a été relevée. Les agents, qui patrouillent armés (un bâton de défense et un pistolet semi-automatique à la ceinture, en cas de rencontre musclée avec un chasseur la nuit par exemple), s'attèlent avant tout à faire de la prévention auprès des usagers de la Nature. En revanche, ils préviennent : ils n'hésiteront pas à dégainer le carnet de contraventions en cas de grosses infractions.