Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

150 membres du mouvement des jeunes pour le climat à Nancy pour imaginer l'avenir de la mobilisation

dimanche 14 avril 2019 à 18:45 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine

Ils ne veulent pas se résoudre à voir le climat se dérégler. Environ 150 membres du mouvement des Jeunes pour le climat, qui font régulièrement grève des cours le vendredi, se sont rassemblés à Nancy pour leurs assises nationales ce week-end.

Les jeunes pour le climat se sont rassemblés à Nancy
Les jeunes pour le climat se sont rassemblés à Nancy © Radio France - Cédric Lieto

Nancy, France

Ils sont plus chauds que le climat, c'est leur crédo depuis des semaines. Les jeunes pour le climat se sont rassemblés à Nancy tout ce week-end pour les premières assises de ce mouvement lancé en Suède par Greta Thunberg, cette adolescente qui a décidé de faire grève chaque vendredi pour dénoncer l'inaction de son gouvernement en matière d'écologie. Le rassemblement de ces 150 jeunes venus de toute la France se tenait dans les locaux du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle.

Des lycéens et des étudiants bien décidés à imaginer l'avenir de leur mouvement. Ambiance studieuse dans les locaux du Département, plusieurs groupes d'une dizaines de participants, chacun son thème, de la désobéissance civile aux relations avec la presse. Un week-end, c'est très court alors on va à l'essentiel explique Mathias, l'un des organisateurs nancéiens : 

"Sur le fond, on sait tous ce que l'on veut, il y a une volonté de construire quelque chose ensemble, ce qui fait que l'on n'a pas de problèmes de manque de respect par rapport aux prises de parole qu'on peut voir parfois dans d'autres organisations."

Il faut encore convaincre

Au micro, les prises de parole s'enchaînent. Avec une question, comment donner plus d'ampleur au mouvement ? Il faut s'ouvrir davantage pour Yasmina, qui habite Paris : 

"Il faudrait englober les personnes de classes plus populaires, de milieux défavorisés. Quand on ne sait pas si on va manger demain, on n'a pas envie de se soucier de l'écologie, on se dit que c'est loin. A nous de vulgariser tout ça, de le rendre accessible pour tout le monde."

Comment concilier cette vie politique à seulement 16 ans et en même temps ne pas se mettre à dos ses parents, c'est une autre question important pour ces jeunes comme Yasmina : 

"Ils ne sont pas pour. Mais je les préviens à chaque fois et ils me disent : c'est toi, c'est ton Parcoursup, c'est ton dossier, si c'est pour cela que tu veux t'engager, engage toi, ce sont tes choix." 

Des membres motivés comme jamais

Yasmina qui ressort motivée comme jamais de ce week-end à Nancy. C'est aussi très positif pour Mathilde, membre du collectif "On est prêt", venue en soutien pour organiser ces assises. Mathilde qui se réjouit de cette mobilisation des jeunes : 

"Ca me donne beaucoup d'espoir, de voir que non seulement ils se réunissent mais qu'en plus, ils sont capables de bosser en auto-gouvernance pour décider l'avenir du mouvement. Je trouve qu'ils ont une lucidité sur l'écologie et les questions de démocratie, qui est assez incroyable".

Prochaine opération du mouvement des jeunes pour le climat, une manifestation à Strasbourg le mardi 16 avril pour mettre la question écologique au coeur de la campagne des élections européennes.