Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Affaire du crassier d'ArcelorMittal Florange

La vie de galère de Karim, lanceur d'alerte

lundi 21 mai 2018 à 6:03 Par Jean-Pierre Burlet, France Bleu Vaucluse

Vous vous souvenez sans doute de cette vidéo postée par un chauffeur de camion lorrain employé par Arcelor Mittal, qui déversait des produits chimiques extrêmement dangereux en pleine nature. Aujourd'hui, ce lanceur d'alerte paye son sens civique. il est au chômage et a dû quitter sa région.

Déversement de produits toxiques dans le crassier d'ArcelorMittal à Florange
Déversement de produits toxiques dans le crassier d'ArcelorMittal à Florange

Vaucluse, France

Karim affirme qu'il déversait à la demande de son employeur des quantités d'acide au pied du crassier de Florange. Un jour il en a eu assez et en pensant à ses enfants, il a décidé de porter l'affaire devant le grand public. Depuis, les déversements ont cessé. Mais lui est désormais persona non grata dans sa région.

"Si c'était à refaire, je m'organiserais mieux."  

À l'époque, Karim était intérimaire pour la Suez et en sous-traitance pour Arcelor Mittal. Aujourd'hui il est au chômage. Depuis qu'il a révélé ce scandale écologique, il vit un vrai cauchemar. Insulté, bousculé dans sa commune, il est venu en Vaucluse à la recherche d'une nouvelle vie.

Karim : la vie de galère d'un lanceur d'alerte

Arcelor Mittal nie la toxicité des produits répandus. Une enquête préliminaire est toujours en cours au parquet de Thionville.