Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Des professionnels de santé et 18 associations contre l'augmentation de capacité de l'incinérateur de Douchy les Mines

-
Par , France Bleu Nord

Le collectif Alerte incinérateur déchets dénonce le projet d'augmentation de capacité de l'incinérateur de Douchy les Mines. Un danger pour la population dans cette partie du bassin minier où les habitants enregistrent déjà parmi les plus mauvais indicateurs de santé de France.

Jeanine Lecaille, Paul Cordonnier, Alain Wozniak et Catherine Estaquet, membres du collectif Alerte Incinérateur Déchets
Jeanine Lecaille, Paul Cordonnier, Alain Wozniak et Catherine Estaquet, membres du collectif Alerte Incinérateur Déchets © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Douchy-les-Mines, France

Le SIAVED qui gère la collecte des déchets sur 3 intercommunalités, la Porte du Hainaut, le Coeur d'Ostrevent et la communauté d'agglomération du Caudrésis-Catésis demande au préfet de pouvoir brûler au maximum de sa capacité si besoin soit 120 000 tonnes par an ce qui ferait une augmentation de 36%.

Incompréhensible pour Catherine Estaquet, présidente de l'atelier douchynois pour un développement durable car elle rappelle que d'ici 2025, nos poubelles seront allégées de 25% de leurs déchets car tous les déchets organiques seront recyclés en compost, etc...Selon elle les déchets de Douchy les Mines viendraient donc d'ailleurs.

Faux assure Daniel Tison,  le directeur des services du SIAVED explique que ces déchets viennent du territoire, car le SIAVED a étendu son territoire et a augmenté de fait ses déchets. Ils sont pour le moment traités au centre d'enfouissement de Lewarde et ces 15 000 tonnes pourraient donc être brûlés à Douchy ce qui ferait une augmentation de 20% et non 36%.

Un risque d'augmentation des maladies dans un "secteur sinistré sur le plan sanitaire" selon le collectif

Mais ce qui inquiète surtout le collectif ce sont les normes de contrôles des rejets atmosphériques, qu'il juge, bien en dessous des recommandations de l'organisation mondiale de la santé dans un bassin minier où tous les indicateurs de santé sont déjà dans le rouge dans une zone déjà très polluée à cause de son passé industriel.

Dans la pétition en ligne signée par près 200 personnes le collectif rappelle que dans l'agglo de la Porte du Hainaut, l'espérance de vie pour les hommes est près de 5 ans inférieure à la moyenne nationale. 

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Le Dr Paul Cordonnier qui est notamment membre  du réseau environnement santé craint la multiplication des maladies, cancers, maladies, cardiovasculaires et respiratoires.

Mais le SIAVED assure qu'il n'y a pas de risque pour la santé, que les nouvelles normes seront plus restrictives et que par ailleurs, en parallèle de ce projet il multiplie les mesures pour diminuer les déchets sur le territoire comme la distribution de composteurs, l'adoption de poules, etc.

Le préfet a un an pour donner son avis sur cette augmentation de capacité.