Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

200 manifestants dans les rues d'Argenton-sur-Creuse contre les éoliennes

-
Par , France Bleu Berry

Près de 200 personnes ont défilé samedi 3 juin dans les rues d'Argenton-sur-Creuse à l'appel du collectif "Bocage en péril" pour défendre le bocage et montrer leur opposition aux différents projets d'implantation d'éoliennes.

Près de 200 personnes réunies à Argenton-sur-Creuse pour montrer leur opposition aux différents projets d'éoliennes.
Près de 200 personnes réunies à Argenton-sur-Creuse pour montrer leur opposition aux différents projets d'éoliennes. © Radio France - Adèle Bossard

Argenton-sur-Creuse, France

Ils étaient près de 200 manifestants ce samedi dans les rues d'Argenton-sur-Creuse à l'appel de 27 associations derrière la banderole "Éoliennes inutiles, bocage en péril"'. Ces associations dénoncent notamment les nombreux projets d'implantation d'éoliennes, mais aussi la destruction de haies, de bouchures, ou la pollution des cours d'eau dans val de Creuse, dans le Boischaud sud et dans le Montmorillonais.

Elus et responsables d'associations en tête, les manifestant ont fait le tour de la ville en entonnant des slogans : "Les éoliennes ça ne sert à rien, le Berry n'en a pas besoin, les Berrichons ne sont pas des cons, et le bocage nous défendrons"', "les éoliennes sont des machines à sous, les éoliennes, on n'en veut pas chez nous". Mégaphone en main et gilet jaune sur le dos, c'est Alban, 17 ans, qui mène le cortège. Sa maison de famille se trouve à Vigoux, dans le Sud de l'Indre. "Ici, on n'a pas de vent donc les éoliennes n'ont pas leur place, explique-t-il. On sait le saccage que c'est quand on se balade en champagne berrichonne. On ne pas laisser le territoire se faire saccager ainsi".

C'est aussi l'avis de Christine. Elle est venue en voisine, depuis le Sud du Cher où elle se mobilise aussi contre les projets d'implantation d'éoliennes qui se multiplient. "On est solidaires, avance-t-elle en expliquant qu'en mars dernier, les Indriens avaient aussi participé à une manifestation similaire à Bourges. On n'a pas envie de se faire envahir par ces machines infernales. Ça n'a rien d'écologique, c'est juste 'écolo-fric' ".

Les nombreuses pancartes des manifestants anti-éoliens à Argenton-sur-Creuse.  - Radio France
Les nombreuses pancartes des manifestants anti-éoliens à Argenton-sur-Creuse. © Radio France - Adèle Bossard

Car si les manifestations viennent à la fois de l'Indre, du Cher, de la Creuse ou de la Vienne, c'est parce que les projets y sont très nombreux. Comme le résume Christian, qui défile sous une banderole qui interpelle le nouveau ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot. "Actuellement, il y a 500 projets d'éoliennes. Il faut savoir qu'elles font 187 mètres de haut et 3 mégawatts de puissance, ce sont des monstres ! Placées à 500 mètres des maisons, ça crée des nuisances, ça ne produit pas beaucoup d'électricité et ça rapporte beaucoup d'argent aux promoteurs".

L'objectif de ce rassemblement était aussi de tenter de fédérer d'autres habitants. Les manifestants ont distribué de nombreux tracts, malgré la pluie et le peu de passage dans les rues. Désormais, ils ont bon espoir d'organiser une autre grande manifestation contre les éoliennes, mais à l'échelle nationale.