Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

2017 dans le top 10 des années les plus chaudes en Haute-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie
Toulouse, France

2017 figure parmi les dix années les plus chaudes en Haute-Garonne depuis que les relevés météo existent selon le bilan dressé par Météo France. Elle se classe juste derrière 2016. Le soleil a brillé 2212 heures l'an dernier à Toulouse soit 200 de plus que la normale.

le soleil a brillé 2212 heures sur le Capitole en 2017
le soleil a brillé 2212 heures sur le Capitole en 2017 © Radio France - jean-marc perez

2017 a connu des températures moyennes supérieures de 0,7° aux normales en Haute-Garonne. Cela fait de l'année écoulée l'une des dix plus chaudes depuis le début des relevés en 1947. L'année écoulée se classe au huitième rang juste, derrière 2016.

10% de soleil en plus que la normale

Une année qui s'est achevée dans une douceur inhabituelle avec des températures maximales de 18° à Toulouse et de 20° à Luchon le 31 décembre. Une année chaude donc et très ensoleillée puisque l'astre du jour a brillé 2212 heures l'an dernier sur Toulouse soit pratiquement 200 heures de plus que la normale.

Un mois de décembre très arrosé

La pluie et la neige (en montagne) tombées en décembre ont permis de rééquilibrer une année marquée par un déficit pluviométrique.  Avec un cumul de 562 litres par m2 dans la plaine toulousaine il a manqué 12% de pluie en  2017. Le déficit atteint même 15% sur le Comminges.

Décembre, avec un excédent de 40% sur le département, a compensé un peu. En montagne, les précipitations ont principalement pris la forme de neige. C'est principalement vrai sur le Cagire et le Luchonnais avec un manteau de plus d'un mètre à 2000 m d'altitude.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess