Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Cinq espèces d'oiseaux en voie de déclin dans l'Yonne

-
Par , , France Bleu Auxerre

La LPO, la Ligue de Protection des Oiseaux, va déposer une nouvelle plainte contre l'Etat français ce mardi qui ne respecterait pas la directive Oiseaux, un texte européen déterminant quelles espèces peuvent être chassées et quand. Dans l'Yonne cinq espèces d'oiseaux sont en voie de déclin.

Tourterelle des bois
Tourterelle des bois © Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

En fait, la LPO accuse la France de n’en faire qu’à sa tête depuis des années pour satisfaire les chasseurs.  Sur la vingtaine d'espèces encore chassées et pourtant en voie de déclin, la LPO en recense cinq dans le département. 

Pas question de faire disparaitre les espèces menacées

Comme la caille sauvage, le vanneau huppé , ou le merle, la tourterelle des bois a perdu plus de la moitié de sa population icaunaise en dix ans ans. C'est un tiers en moins pour l'alouette des champs. Ces oiseaux sont très peu chassés dans l'Yonne. Et la LPO en veut à l'état qui ne prend pas ses responsabilités. Même si les chasseurs sont aussi dans le viseur.

La tourterelle des bois , moins  50 % en 10 ans

Alors, Guy Hervé, le président de la LPO de l'Yonne demande déjà que la période de chasse soit respectée et que ces oiseaux ne soient plus chassés : " l'alouette des champs, moins  30 %, la tourterelle des bois , moins  50 % en dix ans. D'accord il y a des espèces dont la raison principale est la modification des habitats mais ce n'est pas la peine d'en rajouter et en plus de les chasser. Ce sont des espèces que l'on chasse très peu sans doute, mais ce n'est pas la peine de les laisser dans le plan de chasse de l'Yonne."  

"Il n'est pas question de faire disparaître ces oiseaux" - Olivier Lecas, président des chasseurs de l'Yonne

Plus qu'aux chasseurs, la ligue de protection des oiseaux en veut à l'état qui ne prend pas ses responsabilités selon elle. Ces oiseaux sont très peu chassés dans l'Yonne. Et Olivier Lecas, le  président des chasseurs de l'Yonne s'en remet à la gestion adaptative de ces oiseaux migrateurs mis en place par la fédération française de chasse et l'état : " il sera attribué par le ministère des quotas et _quand ces quotas seront atteints, la chasse sera supprimée_. Donc il n'est pas question de faire disparaître ces oiseaux. Il est question de prélever ce qui possible de prélever et de s'arrêter quand l'espèce ne le supporte plus."

Défenseurs des oiseaux et chasseurs sont d'accord pour dire que la première cause du déclin de certaines espèces est la modification de l'habitat, comme la suppression des zones humides ou les traitements phytosanitaires des cultures.  

L'état réagit à cette plainte de la LPO et indique que la France respecte la directive Oiseaux.

Choix de la station

France Bleu