Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

500 jeunes défilent à Quimper pour la deuxième marche pour le climat

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Pour cette nouvelle journée de mobilisation des jeunes pour le climat, 500 d'entre eux ont défilé à Quimper, 700 environ à Brest.

Les jeunes, principalement des lycéens, ont parcouru le centre de Quimper une bonne partie de l'après-midi
Les jeunes, principalement des lycéens, ont parcouru le centre de Quimper une bonne partie de l'après-midi © Radio France - Nolwenn Quioc

Quimper, France

A l'approche des vacances d'été  la mobilisation risque de s'essoufler. "C'est pas grave, on se remobilisera en Septembre" promet Louis-Marie.

"Aux arbres citoyens", "Winter is not coming", "Et un et deux et trois degrés, c'est un crime contre l'humanité" : les slogans ne manquent pas d'inventivité pour cette nouvelle grève pour le climat, un mouvement lancé à l'appel de la Suédoise Greta Thunberg.

Moins de monde que le 15 mai 

Mais à Quimper, le mouvement mobilise moins que la précédente manifestation : environ 500 jeunes, contre 1500 lors du défilé du 15 mai. "Il y a les troisièmes et les terminales qui sont en révision avant le brevet et le bac, avance Louis-Marie, en première au Likès et un des organisateurs de la marche. Mais même si on est seulement 500, c'est important de montrer que les jeunes se mobilisent".

Ilona, élève en première au lycée Sainte-Thérèse, est tout de même un peu déçue. "On n'est vraiment pas assez. Il faudrait vraiment que tout le monde se mobilise. Là c'est la deuxième (manifestation), c'est justement pour montrer qu'on est encore présent. Alors que là on est 500, comparé à 1500, c'est rien".

Reprise des manifestations à la rentrée ?

Après un long défilé au pas de course en ville, la manifestation s'est terminée vers 16h place Saint-Corentin. À l'approche des vacances d'été, la mobilisation risque de s'essouffler. "C'est pas grave, on se remobilisera en septembre" promet Louis-Marie. Autre manifestation ce vendredi à Brest, entre 600 et 700 jeunes ont défilé selon les organisateurs.