Climat – Environnement

8.000 Perpignanais bientôt chauffés au gaz vert grâce à la méthanisation

Par Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon mardi 18 octobre 2016 à 19:25

Le projet d'unité de méthanisation de Perpignan
Le projet d'unité de méthanisation de Perpignan - Fonroche

Une usine de méthanisation est en projet au nord de Perpignan, tout près de l'aéroport. Du compost macéré va permettre de créer du gaz, qui sera ensuite injecté dans le réseau public.

Rien ne se perd, tout se transforme ! A Perpignan on veut appliquer le principe à la lettre, avec une usine de méthanisation . Ce n'est encore qu'un projet, dans la zone d'activités de Torremila, près de l'aéroport. Mais l'idée portée par le groupe spécialisé Fonroche Biogaz se concrétise chaque jour un peu plus. L'enquête publique a démarré ce lundi 17 octobre, pour un mois.

Pour faire simple, on va récupérer des déchets agricoles principalement, et les faire macérer comme du compost pendant un mois, dans une grosse cuve. Le tout dans une température de 35 à 40°C. Des fruits invendus, du moût de raisin, du fumier, de la graisse alimentaire... l'usine peut tout engloutir. Et parce qu'il n'y a pas que le rebut des viticulteurs ou des maraîchers, un deal a aussi été conclu avec le chocolatier Cémoi, installé juste à côté, pour récupérer les restes de la fabrication du chocolat.

Le reportage de Mathieu Ferri

Le processus va permettre de créer du gaz, qui sera ensuite réinjecté dans le réseau public. 40.000 tonnes de déchets organiques pourraient ainsi être traités chaque année, pour alimenter en gaz 8.300 personnes.

Du gaz dans les foyers, et de l'engrais dans les champs

Mais une fois la macération terminée, il reste toujours de la matière, et vous l'avez compris, rien n'est perdu. Ce qui reste va servir d'engrais naturel, pour les exploitations du Roussillon. Le projet a déjà attiré une quarantaine de partenaires, qui veulent donner leurs déchets, ou qui veulent récupérer de l'engrais.

La construction de cette unité de méthanisation devrait débuter dans les premiers mois de 2017, pour un lancement début 2018.

Partager sur :