Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Climat – Environnement

Plus de 90 dauphins retrouvés échoués sur les plages de Vendée en deux semaines

vendredi 15 février 2019 à 5:01 Par Marc Bertrand, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Sur toute la façade atlantique, ce sont plus de 400 dauphins qui ont été retrouvés échoués depuis début janvier. Le pic concerne en ce moment la Vendée et la Charente-Maritime.

Un dauphin échoué en Gironde, début février.
Un dauphin échoué en Gironde, début février. © Radio France - Stéphane Hiscock

Vendée, France

"Ce sont sur les plages de Jard-sur-Mer et de La Tranche-sur-Mer qu'on en a retrouvé le plus, à cause des courants qui les ramènent", explique l'observatoire Pelagis. Plus de 400 dauphins ont été retrouvés échoués sur la côte atlantique depuis début janvier, avec un pic actuellement en Vendée et en Charente-Maritime. 

Sur le seul littoral  vendéen, ce sont 91 dauphins morts qui ont été retrouvés depuis le début du mois de février, contre 4 seulement au mois de janvier, indique l'observatoire, sous tutelles de l'Université de La Rochelle et du CNRS, d'après les signalements qui lui sont remontés.

Les vents commencent à tourner

Un "événement de mortalité important" a d'abord eu lieu en Gironde et dans les Landes à la mi-janvier, puis un autre qui dure depuis début février en Vendée et Charente-Maritime. 

Beaucoup de ces dauphins meurent pris dans les filets de pêcheurs, car ils convoitent les mêmes poissons qu'eux. Des vents les charrient actuellement vers nos côtes, mais ils commencent à tourner. Le phénomène pourrait donc s'atténuer dans les prochains jours.