Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Grenoble : à 32 ans, il nettoie seul les berges de l'Isère

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Depuis un an, Gaspard Forest dépollue l'Isère. Il retire les déchets de la rivière et les entasse près de routes passantes, dans le but d'interpeller la ville de Grenoble et la Métropole.

Gaspard Forest sort les déchets de l'eau pour les exposer à la vue des passants
Gaspard Forest sort les déchets de l'eau pour les exposer à la vue des passants © Radio France - Benjamin Vernet

Grenoble, France

C'est l'histoire d'un écolo insolite... Gaspard Forest. Il y a un an, cet ancien bûcheron est victime d'un grave accident du travail et décide d'arrêter son activité. "Je me suis lancé dans une période de reconversion, explique-t-il. Mais à côté, je tenais à avoir une occupation qui bénéficierait à la société. Je me suis mis à ramasser les déchets."

Nos milieux naturels sont dans un état déplorable", tempête Gaspard Forest.

Après quelques temps, il abandonne finalement son projet de reconversion, pour se consacrer entièrement à ce qu'il appelle le projet Rivière. "Personne ne s'occupe de nettoyer les déchets tombés dans le lit de la rivière. Donc je prends mes petits sacs, je ramasse les ordures et je les apporte au bord d'une route passante."

L'ancien bûcheron estime avoir nettoyé cinq kilomètres de berges en 350 heures de travail - Radio France
L'ancien bûcheron estime avoir nettoyé cinq kilomètres de berges en 350 heures de travail © Radio France

Gaspard Forest joint à ce tas de déchet un panneau "Dépollution bénévole rivière". Son but ? Attirer l'attention des passants. "Je veux faire prendre conscience aux gens que nos milieux naturels sont dans un état déplorable. Et que rien n'est fait pour remédier à ce problème."

Silence radio du côté des collectivités territoriales

Ces larges tas de déchets sont aussi un message, envoyé à la mairie de Grenoble, à la Métropole. "Je compte sur ces collectivités pour mettre en place un projet de nettoyage des rivières", précise-t-il. Mais son appel reste pour l'instant sans réponse.

Les petits monticules d'ordures visent à attirer le regard, souvent médusé, des passants - Radio France
Les petits monticules d'ordures visent à attirer le regard, souvent médusé, des passants © Radio France

Mais ce travail bénévole n'est pas de tout repos et Gaspard Forest en a fait les frais. "Quand on me demande ce que je trouve sur le bord des rivières, je réponds que je trouve exactement ce qu'il y a chez les gens, déplore-t-il. La première fois que je suis venu nettoyer l'Isère, ça m'a flingué le moral... Je ne suis pas retourné au bord de l'eau pendant une semaine."

Mais l'écolo de 32 ans n'est plus tout à fait seul. Il est soutenu par la fédération France Nature Environnement, mais aussi par des personnes anonymes. L'une d'entre elles tient sa page Facebook et l'aide à communiquer sur son action. D'autres viennent l'aider à dépolluer, le temps d'une journée.