Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les étourneaux priés d'aller s'installer ailleurs qu'à Aix-en-Provence

lundi 27 novembre 2017 à 15:12 Par Fabien Le Dû, France Bleu Provence

Comme chaque automne, des milliers d'étourneaux envahissent chaque soir à la tombée de la nuit les platanes du centre ville d'Aix-en-Provence. Des oiseaux qui provoquent des nuisances importantes pour les commerçants et les passants, tant les fientes sont nombreuses... et coriaces !

Des trottoirs remplis de fientes sous les platanes du cour Mirabeau
Des trottoirs remplis de fientes sous les platanes du cour Mirabeau © Radio France - Fabien LE DU

Aix-en-Provence, France

À Aix-en Provence, les platanes du cours Mirabeau font partie de la carte postale et du quotidien des Aixois qui les apprécient pour l'ombre qu'ils procurent en été. Les étourneaux, oiseaux migrateurs, ont également un faible pour cet arbre.

Chaque automne c'est dans ces platanes qu'ils viennent le soir, dès la nuit tombée, pour se rassembler. Problème : c'est une pluie de fientes qui s'abat alors sur les passants, les terrasses des cafés, les chalets de noël et les manèges qui viennent s'installer pour les fêtes.

"C'est infernal, les bancs sont crépis, les passants me demandent sans arrêt de l'essuie-tout", témoigne Delphine qui vend des fleurs sur la Rotonde. "Il faudrait un parapluie" ,ajoute Miguel qui tient un manège en bas du cours Mirabeau.

Des dégâts qui peuvent coûter cher

Du côté du marché de Noël, on fait grise mine, certains commerçants ont demandé une lance à haute pression à la mairie pour nettoyer devant leur chalet : "Les gens n'ont pas envie d'acheter et quand il se promènent ils pensent plus à se protéger qu'à flâner" , indique l'un d'entre eux. "Moi j'ai une bâche toute neuve, elle m'a coûté des centaines d'euros, elle est foutue", enrage une commerçante.

Des "dégâts" très difficiles à nettoyer - Radio France
Des "dégâts" très difficiles à nettoyer © Radio France - Fabien LE DU

Du cri du geai aux faucons apprivoisés, en passant par le pistolet laser

La mairie, consciente du problème, a donc décidé d'effaroucher les oiseaux à l'aide de pistolets laser. "Cela les repousse de quelques mètres, ça dure quelques minutes, mais après ils reviennent", commente un cafetier.

La municipalité s'est rapprochée d'une société spécialiste des faucons pour étudier la possibilité d'intervenir avec un couple de rapaces sur le cour Mirabeau pour faire fuir les étourneaux.

des trottoirs "crépis" de fientes - Radio France
des trottoirs "crépis" de fientes © Radio France - Fabien LE DU

De leur coté, les forains se sont organisés : ils ont téléchargé le cri du geai, oiseau prédateur de l'étourneau. Et quand les nuées se font insupportables, ils diffusent ce cri à l'aide de leur sono. Une solution qui leur apporte quelques minutes de silence et de paix, mais guère plus : l'étourneau est un animal têtu.

Une seule arme peut vraiment en débarrasser les aixois : le froid. Quand les températures chutent, ils migrent.