Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

2.000 foyers privés de courant à cause de la canicule à Aubagne

jeudi 2 août 2018 à 15:52 Par Fabien Le Dû, France Bleu Provence

Deux câbles d'alimentation du réseau ENEDIS de la ville d'Aubagne ont été endommagés par la canicule. Résultat : deux quartiers entiers de la ville privés de courant pendant plusieurs heures, et près de 2.000 foyers touchés par cette panne d'électricité.

La panne du réseau d'alimentation électrique d'Aubagne a touché près de 2000 personnes
La panne du réseau d'alimentation électrique d'Aubagne a touché près de 2000 personnes © Maxppp - Johan BEN AZZOUZ

Aubagne, France

La chaleur des températures caniculaires enregistrées dans les Bouches-du-Rhône ont eu raison des installations électriques : à Aubagne, dans la nuit de mercredi à jeudi, deux câbles du réseau Énedis ont fondu, dont l'un qui se trouvait être justement être le câble de secours. L'autre câble a été endommagé à deux endroits différents. L'incident s'est produit aux alentours de minuit et demi. Depuis, deux quartiers d'Aubagne sont privés de courant, le quartier Tourtelle et celui de Saint-Mitre, avec 2.000 foyers sans électricité depuis la nuit passée : impossible alors de faire fonctionner la climatisation, le ventilateur ou même des équipements de santé indispensables.

Les techniciens d'Énedis ont été à pied d'oeuvre, et la panne a été réparée vers 17h ce jeudi, "tous les clients ont été réalimentés"explique-t-on à la permanence technique territoriale des Bouches-du-Rhône.