Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Un carburant à l'huile de friture pour les véhicules de la Poste et de la municipalité de Charleville-Mézières

- Mis à jour le
Par

Dix véhicules de la ville de Charleville-Mézières et trois voitures de la Poste roulent désormais au biodiesel, un carburant conçu grâce aux huiles alimentaires usagées collectées dans toutes les Ardennes.

L'ARENAM a collecté 45 tonnes d'huiles de friture dans les restaurants, cantines et déchetteries des Ardennes en 2018
L'ARENAM a collecté 45 tonnes d'huiles de friture dans les restaurants, cantines et déchetteries des Ardennes en 2018 © Radio France - Alexandre Blanc

Depuis 2012, l'Association pour le Respect de l'Environnement et l'Aide à la Mobilité (ARENAM) collecte les huiles de friture usagées dans les restaurants, les cantines des collèges, des lycées, des maisons de retraite et les déchetteries de tout le département des Ardennes. 45 tonnes ont ainsi été récupérées par l'association qui gère par ailleurs un garage solidaire à Charleville-Mézières

Publicité
Logo France Bleu

Ce déchet, l'ARENAM va désormais le vendre à Gecco, une entreprise solidaire lilloise qui transforme l'huile en biodiesel. Une tonne d'huile permet de produire 1000 litres de biocarburant

Le biocarburant reviendra à Charleville-Mézières pour être distribué exclusivement à 10 véhicules municipaux et à trois voitures de la Poste. Ces deux usagers ont investi 20 000 euros dans l'installation d'une nouvelle station-service inaugurée ce vendredi 20 décembre 2018 au sein du garage municipal. 

Un cercle vertueux

Gecco affirme fournir un biodiesel qui permet de réduire de 95% l'émission de gaz à effet de serre et de rejeter moins de particules par rapport à un gazole classique. Ce biodiesel n'est autorisé que pour les flottes de véhicules professionnels, et dans la limite de 30% du plein de gazole. "Mais la loi vient de supprimer ce plafonnement", précise Michel Millares, le président de Gecco. 

"Ce biodiesel a aussi le mérite de créer de l'emploi local", ajoute Marie Thomé, présidente de l'ARENAM. L'association compte cinq salariés, dont deux sont chargés de collecter les huiles. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu