Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

À Cran-Gevrier, la plus importante station d'épuration de Haute-Savoie face à un risque de pollution dans le Fier

jeudi 15 février 2018 à 17:43 Par Nathalie Grynszpan, France Bleu Pays de Savoie

Depuis dimanche 11 février, le site de traitement des eaux usées du SILA à Cran-Gevrier doit faire face à un incident majeur : l'ensemble des installations a été mis à l'arrêt un jour et demi à la suite de l'incendie d'une armoire électrique.

Le déversement des eaux de la station d'épuration du Syndicat Mixte du Lac d'Annecy à Cran-Gevrier colore les eaux en marron
Le déversement des eaux de la station d'épuration du Syndicat Mixte du Lac d'Annecy à Cran-Gevrier colore les eaux en marron © Radio France - Nathalie Grynszpan

Cran-Gevrier, Annecy, France

"C'est assez rare qu'on ait aussi peu d'informations que cela sur un incident de cette nature" Philippe Huchet, Fédération de Pêche de Hte-Savoie

Depuis dimanche dernier, la plus importante usine de traitement des eaux usées de Haute-Savoie doit faire face à un risque de pollution des eaux du Fier. Cette rivière se jette dans le Rhône. 

Un incendie accidentel  a détruit dans la nuit de samedi à dimanche le local électrique commandant toute l'installation du SILA, le syndicat mixte du lac d'Annecy, qui traite les rejets de 200 000 habitants. Résultat : une usine à l'arrêt pendant un jour et demi et depuis, seulement 70 % des eaux usées peut être traité.

30 000 mètres cube de rejets passent par cette usine chaque jour. Actuellement les effluents sont traités à hauteur de 70 % seulement  contre 98 % en temps normal. L'azote et du phosphore sont donc déversés dans les eaux du Fier.

"C'est la première fois en soixante ans qu'on a ce type d'incident qui arrête complètement l'usine" — Pierre Bruyère, président du Syndicat mixte du Lac d'Annecy, le SILA

"C'est sur la pêche surtout que l'on risque d'avoir des soucis" Pierre Bruyère, président du Syndicat mixte du Lac d'Annecy

Pour l'instant le SILA n'avance pas de date pour la remise en service complète du traitement. Des résultats d'analyse sont attendus dans les prochains jours concernant l'impact sur la rivière.