Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

A la découverte des zones naturelles protégées du port du Havre

Le port du Havre, ce n'est pas que de la logistique et des containers, c'est aussi des zones naturelles protégées. On le sait peu, mais sur les 10 623 hectares qui appartiennent au port du Havre, 25% est protégé, des zones naturelles et préservées avec ruches ou éco-paturâge.

A quelques mètres du pont du canal du Havre et du Pont de Normandie, les boucs sont rois
A quelques mètres du pont du canal du Havre et du Pont de Normandie, les boucs sont rois © Radio France - Amélie Bonté

Le Havre, France

Le port du Havre ne gère pas que des entreprises logistiques et des containers, il doit aussi s'occuper de zones naturelles. A chaque hectare construit, industrialisé, doit correspondre un hectare protégé, pour le GPMH (Grand Port Maritime du Havre) c'est une obligation légale. On parle de mesures compensatoires. 

Le port du Havre a l'obligation de compenser chaque hectare industrialisé par un hectare naturel protégé - Radio France
Le port du Havre a l'obligation de compenser chaque hectare industrialisé par un hectare naturel protégé © Radio France - Amélie Bonté

Cigognes, ruches et boucs ont pris leurs quartiers au coeur des territoires gérés par le port

L'un des espaces naturels protégés du port, appréciés d'une centaine d'espèces d'oiseaux à quelques km du Pont de Normandie - Radio France
L'un des espaces naturels protégés du port, appréciés d'une centaine d'espèces d'oiseaux à quelques km du Pont de Normandie © Radio France - Amélie Bonté

A quelques mètres d'une voie de chemin de fer de frêt, se trouve le paradis des oiseaux. Un immense espace naturel, avec vue imprenable sur le pont de Normandie. 

Le reposoir sur dune accueille une centaine d'espèces d'oiseaux" - Natacha Massu

ECOUTEZ Le reportage d'Amélie Bonté

_"La première action de préservation est de limiter l'accès au public pour ne pas déranger les oiseaux,  _explique Natacha Massu, chef du service environnement du Port. Les oiseaux n'aiment pas la présence humaine."

2500 hectares inconstructibles 

Dans les années à venir, de nombreuses entreprises vont investir une nouvelle surface:  le  PLPN 3, parc logistique du Pont de Normandie 3. En compensation, un ancien site d'usine sera transformée en prairie humide mais pour l'instant certains habitants ont déjà pris leurs quartiers... Pierre Baudoin est chargé de mission environnement au GPMH : "Après le démantèlement de l'usine, des mâts de cigogne ont été installés pour favoriser leur retour dans l'Estuaire."

Aujourd'hui une trentaine de couples de cigognes est surveillée par les ornithologues de la Maison de l'Estuaire, elles ont donc fait leur grand retour après 15 ans d'absence.

Les cigognes sont revenus dans l'Estuaire de la Seine il y a une quinzaine d'années - Radio France
Les cigognes sont revenus dans l'Estuaire de la Seine il y a une quinzaine d'années © Radio France - Amélie Bonté

Création de mares, mise en place d'éco-paturâge, de ruches : à chaque espace protégé sa une mesure environnementale et ces 2 500 hectares de nature sont inconstructibles.

Les boucs en éco-pâturage sont une mesure compensatoire suite à l'installation de la plate-forme multimodale - Radio France
Les boucs en éco-pâturage sont une mesure compensatoire suite à l'installation de la plate-forme multimodale © Radio France - Amélie Bonté