Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

A La Rochelle, le "grainoduc" perturbe la vie des riverains du port de commerce

mardi 7 août 2018 à 18:05 Par Marie-Laurence Dalle, France Bleu La Rochelle

A La Rochelle, certains riverains du port de commerce dénoncent le bruit lancinant et perturbant que fait le nouveau tapis roulant de la coopérative céréalière, la Sica Atlantique. La direction répond que les normes sont respectées, et que le nouvel équipement améliore la sécurité.

Le grainoduc relie les immenses silos de la Sica Atlantique au quai de chargement des bateaux
Le grainoduc relie les immenses silos de la Sica Atlantique au quai de chargement des bateaux © Radio France - Marie-Laurence Dalle

La Rochelle, France

Depuis le mois de juin, les riverains du Grand Port Atlantique à La Rochelle ne peuvent plus profiter de leurs jardins ou dormir les fenêtres ouvertes. Le bruit que fait le nouveau tapis roulant de la coopérative Sica Atlantique perturbe leur vie. Le "Grainoduc" est un tapis roulant qui relie les immenses silos de stockage des céréales visibles de loin au quai de chargement des bateaux. "Des bateaux arrivent en permanence au port", confirme Vincent Poudevigne, le directeur général de la Sica Atlantique, quel que soit le jour ou l'heure. Le tapis fonctionne en permanence depuis début juin. 

C'est un enfer, c'est un bruit lancinant comme un acouphène puissance 1 000 - François, riverain du Port Atlantique 

Le nouveau tapis roulant de liaison n'est plus enfermé dans un tuyau comme avant. Il est surmonté d'un chapeau avec des aérations à la demande des autorités et des pompiers : il s'agit d'améliorer la sécurité, et éviter "l'effet canon en cas d'explosion ou d'incendie" explique le directeur général de la Sica Atlantique.
Pour certains riverains des installations, ceux qui habitent tout au bout du quartier de La Pallice, les conséquences ont été immédiates. 

En haut, les silos. A gauche les quais du port. Le grainoduc relie les deux. Les habitations sont toutes proches - Aucun(e)
En haut, les silos. A gauche les quais du port. Le grainoduc relie les deux. Les habitations sont toutes proches - Google maps

Dès le 12 juin 2018, juste après la mise en service, les habitants ont commencé à entendre le tapis, de jour comme de nuit, et tous les jours de la semaine. "C'est un enfer, raconte François, c'est un bruit lancinant comme un acouphène puissance 1.000". sa voisine Aliénor confirme: "_c'est infernal parce que ça tape sur le système, il n'y a jamais jamais de répit en fait_. Ce qui est insupportable, c'est qu'il n'y a jamais de temps ou l'on sait que ça va s'arrêter". François n'utilise plus sa terrasse depuis le mois de juin, Gwénaelle n'arrive plus à dormir la nuit. Un autre raconte qu'il  a reçu des amis en vacances, et qu'au bout de quelques minutes le garçon de 10 ans a réagi au bruit, et a passé tout son séjour à l'intérieur. 

Pourtant les normes sont respectées 

Le directeur général de la Sica Atlantique a fait réaliser des mesures acoustiques pendant 48h, par un institut indépendant, dès qu'il a été contacté par les riverains. "Le résultat n'est pas celui qu'ils attendaient" annonce Vincent Poudevigne. "Les mesures sont conformes aux normes. Le bruit est différent par rapport aux anciennes installations, mais en décibels, on est peu ou prou au même niveau, voire légèrement inférieur".

En septembre, un deuxième tapis sera mis en service. "Les deux tapis ne vont pas fonctionner ensemble fréquemment" promet Vincent Poudevigne. Le premier envoie 1 000 tonnes/h de céréales, pour le second ce sera 1 500 tonnes/h.  De nouvelles études acoustiques auront lieu après la deuxième mise en service. Si elles sont conformes, Vincent Poudevigne promet que la Sica Atlantique lancera ensuite des études pour savoir comment améliorer la situation. Les habitants qui ont contacté l'association de défense Respire, se disent prêt à aller en justice si la situation n'évolue pas.

Le grainoduc, emmène les céréales jusqu'au quai de chargement  - Radio France
Le grainoduc, emmène les céréales jusqu'au quai de chargement © Radio France - Marie-Laurence Dalle