Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

A Lille, les gilets jaunes ont rejoint les participants à la marche pour le climat

samedi 8 décembre 2018 à 19:07 Par Sophie Morlans, France Bleu Nord

La manifestation des gilets jaunes à Lille a rassemblé samedi 1500 personnes. Le cortège a rejoint celui des participants à la Marche pour le climat dans la bonne humeur. Cette nouvelle journée de mobilisation a été relativement calme dans le Nord Pas-de-Calais.

Les deux cortèges se sont retrouvés sur la Place de la République
Les deux cortèges se sont retrouvés sur la Place de la République © Radio France - Emmanuel Calafiore

Lille, France

L'Acte 4 des gilets jaunes a été bien plus calme dans le Nord-Pas-de-Calais qu'à Paris.  Les 1.500 gilets jaunes qui ont défilé à Lille ont rejoint samedi après-midi les 3000 participants à la marche pour le climat sur la Place de la République.

"La misère climatique et la misère sociale, c'est un combat que l'on doit mener ensemble. (...) L'important c'est qu'il n'y ait aucune violence, sinon on perd notre légitimité." — Coralie, une manifestante

A plusieurs reprises, le cortège qui a traversé le centre-ville, s'est arrêté. Les manifestants se sont mis à genoux, comme les lycéens interpellés jeudi à Mantes-la-Jolie. Au cours du défilé dans la bonne humeur, au son de la Marseillaise ou de clapings, les gilets jaunes ont reçu des soutiens parfois inattendus, ceux de certains lillois qui ont affiché des drapeaux tricolores à leurs fenêtres, ou encore celui de ce prêtre qui est sorti de l'Église du Sacré Cœur avec un gilet jaune par dessus sa soutane. 

Au passage des manifestants, des drapeaux tricolores aux fenêtres - Radio France
Au passage des manifestants, des drapeaux tricolores aux fenêtres © Radio France - Emmanuel Calafiore

Quelques incidents ont tout de même éclaté dans la soirée au moment de la dislocation du cortège, avec notamment une voiture retournée.  50 personnes ont été interpellées dans le département du Nord, le plus souvent pour outrage ou jet de projectile. 

"Pas de blocage dans le Nord Pas-de-Calais, mais des barrages filtrants"

1800 manifestants ont été recensés dans le reste du département du Nord.  Aucun point de blocage, mais quelques barrages filtrants, comme sur l'A2, au péage de Saint-Aybert, à la frontière avec la Belgique.  

Dans le Pas de Calais, 600 manifestants ont été recensés par les autorités. A Lens, une manifestation déclarée a réuni près de 300 personnes, là encore dans une atmosphère bon enfant. L'organisateur a même donné la parole aux forces de l'ordre, avant que le cortège s'élance.

Une vingtaine de points de rassemblement ont été recensés dans le Pas-de-Calais. Le point noir est resté l'accès à la rocade portuaire de Calais, difficile une bonne partie de la journée.  14 personnes ont été interpellées, le plus souvent pour troubles à l'ordre public. A Arras, un automobiliste a tenté de forcer un barrage, dans la matinée et a renversé un gilet jaune qui n'a toutefois pas été blessé.

Les préfets du Nord et du Pas-de-Calais ont pris, dès vendredi soir, des arrêtés interdisant les rassemblements sur huit points sensibles de la région, sur des axes stratégiques, notamment aux abords des centres commerciaux.