Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

A Marigny, la désolation des associations de protection de l'environnement après le Teknival

vendredi 4 mai 2018 à 18:37 Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Après le départ des festivaliers sur le site de Marigny dans la Marne, des bénévoles du Conservatoire des espaces naturels de Champagne-Ardenne ont fait un état des lieux ce vendredi 4 mai. Si le gros des sacs poubelle a été enlevé jeudi, il reste des détritus un peu partout sur le site.

Sur demande de la préfecture, la société Suez a ramassé les sacs poubelle amassés sur le site.
Sur demande de la préfecture, la société Suez a ramassé les sacs poubelle amassés sur le site. © Radio France - Victorien Willaume

Marigny, France

Deux jours après le départ des derniers participants de la rave party géante à Marigny, l'heure est à la désolation ce vendredi pour les associations de protection de l'environnement. Des naturalistes et des bénévoles du Conservatoire des espaces naturels de Champagne-Ardenne ont fait un état des lieux car sur l'ancienne base militaire de Marigny, 160 hectares sont classés en zone Natura 2000 et gérés par le Conservatoire. Mégots, bouteilles, plastique, et même bouteilles de gaz vides ont été retrouvés sur le site. 

Un piétinement partout ! -- Roger Gony du Conservatoire des espaces naturels de Champagne-Ardenne

Cette zone Natura 2000 abrite de nombreuses espèces d'oiseaux et de plantes et le piétinement un peu partout sur le site a détruit des plantes d'abord. "Un piétinement partout ! un piétinement qui fait disparaître les orchidées, qui sont broyées aux pieds...", explique Roger Gony, le président du conservatoire des espaces naturels de Champagne-Ardenne. Jusqu'à 25 000 personnes se sont rassemblées sur le site de Marigny, pour la 25 ème édition du Teknival. 

Les centaines de sacs poubelle et le gros des déchets rassemblés par les festivaliers avant le départ ont été enlevés par la société Suez jeudi sur demande de la préfecture de la Marne, mais il reste donc tous les détritus éparpillés un peu partout sur le site, sans compter les dégradations. 

Accompagnées d'un huissier, les bénévoles et les naturalistes du conservatoire ont constaté ce vendredi 4 mai qu'un bâtiment a été vandalisé, et que des ruches ont été renversées. Mais le plus grave pour le Conservatoire qui gère le site, ce sont les conséquences pour les oiseaux en pleine période de de nidification - 60 espèces différentes d'oiseaux parfois protégés. "C'est pas le désert complet mais pratiquement donc là il faut pas se faire d'illusions c'est la quasi la totalité des couvées qui étaient en cours de route, qui sont détruites", souligne Roger Gony, le président du conservatoire des espaces naturels de Champagne Ardenne  

Trois jours de nettoyage la semaine prochaine 

Une plainte contre X pour "destruction de l'habitat" a été déposée par le Conservatoire des espaces naturels de Champagne-Ardenne, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) de Champagne-Ardenne et l'association Marne Nature Environnement. "On perd presque confiance pour arriver à sauver ce site un jour...", confie dépité Roger Gony, président du conservatoire des espaces naturels de Champagne-Ardenne. En 2005, lors de la précédente installation du Teknival à Marigny, le volume de déchets avait été évalué à 200 tonnes

En attendant, les détritus qui restent sur le site cette année, parfois enfoncés dans le sol, vont être ramassés tant bien que mal d'ici la semaine prochaine. Selon la préfecture de la Marne, le nettoyage est confié à une association d'insertion de la Marne pendant trois jours complets. Pas sûr que ce sera suffisant.