Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

À Montpellier, une association collecte les biodéchets pour en faire du compost

-
Par , France Bleu Hérault

Certaines communes de l'Hérault ont mis en place une collecte de biodéchets. Mais Montpellier est en retard à ce niveau. Une association pallie donc ce manque dans le quartier du Millénaire. Chaque vendredi, des bénévoles prennent leur vélo et récupèrent les biodéchets des commerces-partenaires.

Pour leur collecte, les bénévoles ont récupéré un ancien vélo de La Poste et y ont ajouté une remorque "faite maison".
Pour leur collecte, les bénévoles ont récupéré un ancien vélo de La Poste et y ont ajouté une remorque "faite maison". © Radio France - Lise Dussaut

Montpellier, France

Toutes les communes de l'Hérault ne sont pas à égalité au niveau du ramassage de biodéchets. Certaines villes s'y sont mises, mais pas Montpellier. C'est donc une association qui s'en occupe, dans le quartier du Millénaire. Neuf bénévoles de l'association "Compostons" se relaient chaque vendredi matin. À l'aide d'un ancien vélo de La Poste muni d'une remorque, ils vont chercher les restes de fruits et légumes auprès des commerçants et entreprises qui le souhaitent.  

Anaïs pédale tant bien que mal sur le vieux vélo. Avec le poids des produits ramassés dans le magasin Drôle de Pain, la remorque touche presque le sol... Les bénévoles espèrent pouvoir acheter un nouveau vélo grâce à la campagne de financement participatif qu'ils ont lancée.  

Pour le moment, l'association se limite à quatre commerces car elle n'est pas en mesure de faire davantage. À terme, les bénévoles aimeraient étendre leur champ d'action pour généraliser le recours aux biodéchets, "une ressource très importante pour fertiliser les sols", rappelle Anaïs. 

Les bénévoles rapportent ces déchets à la ferme urbaine collective de la Condamine pour en faire du compost. Il est ensuite utilisé par les agriculteurs de la ferme. 

En un an et demi, les bénévoles ont récolté plus de trois tonnes de biodéchets.

D'ici l'automne 2019, un second collecteur sera opérationnel en centre-ville, à la Halle Tropisme.

Choix de la station

France Bleu