Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Tabagisme : un étudiant ramasse les mégots jetés dans les rues de Reims

mardi 26 juin 2018 à 19:40 - Mis à jour le mercredi 27 juin 2018 à 7:00 Par Raphaël Cann, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Florian Mauclair, étudiant en histoire, passe plusieurs heures chaque semaine pour ramasser les mégots jetés dans les espaces verts du quartier Clairmarais à Reims. Il en collecte près de 3.000 chaque semaine.

Chaque semaine, Florian ramasse près de 3000 mégots
Chaque semaine, Florian ramasse près de 3000 mégots © Radio France - Raphaël Cann

Reims, France

Accroupi sur le trottoir de la rue Gaston Boyer dans le quartier Clairmarais à Reims, Florian remue la terre au pied d'un arbre.  Il ramasse méticuleusement chaque mégot. "Si on ne fouille pas, on ne voit pas qu'en profondeur il y en a encore beaucoup", explique-t-il.

Il dépose ensuite les mégots dans une bouteille en plastique. Chaque semaine, il remplit au moins trois bouteilles, soit l'équivalent de 3.000 mégots. "Au début, je les jetais. Depuis deux semaines, je les garde dans ma cour. J'ai déjà 8 bouteilles pleines de mégots."

"Il y a vraiment des endroits où c'est typique". À force de chasser les mégots, il sait où les trouver : devant des immeubles de bureaux, des parcs, les espaces verts. "Dès qu'il y a un peu de verdure, c'est blindé de mégots.

Cet étudiant en histoire a toujours des gants et une bouteille en plastique sur lui - Radio France
Cet étudiant en histoire a toujours des gants et une bouteille en plastique sur lui © Radio France - Raphaël Cann

Florian Mauclair décrit sa collecte de mégots

Lui, ne fume pas, mais il veut sensibiliser les fumeurs à ce problème. Non pas pour des problèmes de propreté, mais surtout pour l'environnement. "Le mégot, ce n'est pas un déchet anodin. C'est du plastique chargé de substances toxiques qui se diffusent dans la terre. Un mégot met 12 ans à se désagréger et pendant ce temps là, _il pollue_."

Florian Mauclair a créé une page facebook autour de son initiative : Reims sans mégot. Il appelle tous les Rémois qui veulent le soutenir participer à ses collectes.