Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

A Rennes, des apiculteurs bretons campent devant la préfecture de Région

lundi 4 juin 2018 à 16:50 Par Brigitte Hug, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Les apiculteurs professionnels appellent à une journée nationale de mobilisation, ce jeudi. Ils sont confrontés à une mortalité alarmante de leurs abeilles. Des apiculteurs bretons ont déjà monté leur campement devant la préfecture de Région à Rennes.

Hommage funéraire aux abeilles bretonnes mortes
Hommage funéraire aux abeilles bretonnes mortes © Radio France - Brigitte Hug

Rennes, France

En Bretagne, comme dans d'autres régions, les apiculteurs ont constaté une hécatombe dans leurs ruches, à la sortie de l'hiver. Dans leur viseur, les pesticides néonicotinoïdes qui affectent le système nerveux des insectes. "Quelques grammes suffisent à tuer des milliards d’abeille.", précise José Nadan, apiculteur au Faouët, dans le Morbihan. Il y a un peu plus d'un mois, des apiculteurs bretons ont organisé une marche funéraire à travers la  Bretagne. Un appel au secours. Et depuis, rien! Des aides ont été sollicitées auprès du ministère de l'Agriculture en vain. Face à cela, une journée de mobilisation nationale est prévue ce jeudi. "On nous balade. Quand nous signalons des pertes, pour toute réponse, on nous dit que nos méthodes ne sont pas adaptés, qu'il y a peut-être eu des phénomènes climatiques. Mais jamais on incrimine les pesticides.", s'insurge Jonathan Cormier qui possède 300 ruches à Saint-Senoux, au sud de Rennes.

Les cercueils des 20 000 ruches qui ont disparu, ce  printemps, en Bretagne

A Rennes, des apiculteurs ont monté, ce lundi, un campement devant la préfecture de Région. Ils attendent d'être reçus. Des cercueils ont été installés dans le jardin, en face. "Les cercueils des 20 000 ruches qui ont disparu, ce printemps, en Bretagne.", explique Marie Giorgi, productrice dans le Finistère. "Moi, j'ai perdu 80% de mes ruches, en Centre-Bretagne.". Même pourcentage pour François Le Dudal, installé depuis sept ans, à Cohiniac, dans les Côtes d'Armor: "J'ai constaté lors de mes visites de printemps un taux de mortalité inédit. Du jamais vu! En ouvrant mes ruches, j'ai vu qu'elles étaient pleines de miel mais dépourvues d'abeilles."

Les bretons ont pris un peu d'avance mais ce 7 juin, dans les autres régions, les apiculteurs se rassembleront devant les préfectures pour faire entendre leurs demandes: "déclencher de toute urgence un plan de soutien exceptionnel aux apiculteurs, restaurer un environnement viable pour les abeilles.". A Paris, un rassemblement aura lieu à 10h sur l’Esplanade des Invalides. L' appel est lancé par l’Union Nationale de l’Apiculture Française et la Fédération Française des Apiculteurs Professionnels.