Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

A Saint-Briac, 137 kilos de déchets ramassés sur la plage à l'initiative du conseil municipal des jeunes

samedi 14 avril 2018 à 21:18 Par Morgane Heuclin-Reffait, France Bleu Armorique

Samedi après-midi, une trentaine de personnes a nettoyé la plage de la Grande Salinette à Saint-Briac-sur-Mer. L'opération a été pensée par les enfants membres du conseil municipal des jeunes.

Le nettoyage de la plage s'est fait à l'initiative du conseil municipal des jeunes
Le nettoyage de la plage s'est fait à l'initiative du conseil municipal des jeunes © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Saint-Briac-sur-Mer, France

Ils ont entre 9 et 14 ans, et déjà, ils ont bien conscience de la nécessité de préserver leurs plages. "Les déchets pourraient atteindre les animaux qui vivent dans la mer et ce n'est pas très agréable de marcher et tomber sur un sac plastique", explique Juliette, 9 ans et demi. Avec son frère jumeau, ils font partie du conseil municipal des jeunes qui a proposé cette opération de nettoyage. 

C'est monstrueux tous les déchets qu'il y a, les gens ne se rendent même pas compte qu'ils laissent tout ça sur la plage.

11 équipes de trois personnes se sont donc rassemblées, avec des gants et sacs poubelles, pour tenter de ramasser le plus de déchets possible en une demi-heure. Très vite, les sacs se remplissent : mégots, filets de pêche, sacs plastique, vieux mouchoirs, morceaux de polystyrène... Les enfants trouvent de tout près des cabines de plage et sur les rochers plus bas. Certains, comme l'équipe des Flibustiers, ramènent même des morceaux de ferraille et de métal, dont certains proviennent visiblement du chantier en cours sur une maison adjacente.

En voyant la plage, on ne pense pas qu'il y a beaucoup de déchets, mais dès qu'on regarde près des cabines, c'est comme une forteresse, il y a plein de trucs !

Suzon, Tom et Théo ont trouvé sur la plage du papier bulle et un vieux bidon vide - Radio France
Suzon, Tom et Théo ont trouvé sur la plage du papier bulle et un vieux bidon vide © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Au total, la trentaine de personnes participant au concours a ramassé 137 kilos de déchets. Les Flibustiers en ont ramassé 30 à eux seuls.

Génération écolo

Certains adultes sont venus accompagner les plus jeunes. "C'est mon petit-fils qui m'a poussé à venir, explique Patricia. Il m'a dit : il faut aller nettoyer la plage ! Je n'ai pas eu le choix !". "Ce sont les enfants qui ont organisé tout ça, qui ont imprimé les affiches et les tracts pour inviter d'autres personnes à participer. Ils sont bien organisés !" estime Marion Guillo, animatrice à la mairie de Saint-Briac. C'est la première fois que les enfants organisent cette opération, souvent faite par les adultes en début de saison estivale.

Les équipes de la mairie en profitent pour distribuer des cendriers de poche aux fumeurs - Radio France
Les équipes de la mairie en profitent pour distribuer des cendriers de poche aux fumeurs © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

"Au conseil municipal des jeunes, il réfléchissent à ce qu'ils peuvent faire pour la commune, indique Isabelle Le Ferrec, l'élue en charge de l'enfance. Évidemment, la mer a une grande importance dans leur quotidien". Comme les animateurs, elle juge que les enfants sont encore plus sensibles aux questions environnementales que les autres générations :

C'est très chouette, on voit bien qu'ils sont sensibilisés à l'écologie et le développement durable. On suppose que c'est en lien avec leurs programmes scolaires et le discours des familles.