Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

A Saint-Jean-le-Blanc, des habitants s'opposent à une entreprise de traitement de déchets de travaux publics

mercredi 14 mars 2018 à 19:09 Par Christophe Dupuy, France Bleu Orléans

Pour lutter contre le bruit, l’odeur et les allées et venues des camions, un collectif de riverains s’est créé à A Saint-Jean-le-Blanc. L'entreprise, la SGE a ouvert ses portes mais n'a pas dissipé les inquiétudes et les interrogations qui entourent l'activité du site.

Un tas de déchets sur les quelques six hectares du site de la SGE à Saint Jean le blanc
Un tas de déchets sur les quelques six hectares du site de la SGE à Saint Jean le blanc © Radio France - Christophe Dupuy

Saint-Jean-le-Blanc, France

La SGE Environnement, filiale du groupe Gabriel, une entreprise de BTP d'Orléans a racheté les six hectares de l’ancienne tuilerie Monnier route de Sandillon à A Saint-Jean-le-Blanc. Le site est resté en friche durant quatre ans. La SGE traite désormais sur place des déchets de travaux publics provenant d’entreprises ou de collectivités locales.  L'objectif est de revaloriser des déchets verts: gazon, bois mais aussi du béton ou du plastique. Inquiets des nuisances sonores et des odeurs nauséabondes, des habitants se sont regroupés au sein d'un collectif : l'Adecavi, l'association de défense de l'environnement et du cadre de vie. 

Une visite soft et préparée

Pour dissiper les inquiétudes, la société a ouvert ses portes à une délégation de riverains et d'élus de la commune. Le résultat n'est pas au rendez vous. Le directeur du site, Rodolphe Gabriel a eu beau assurer qu'il ferait tout pour éviter les nuisances, il n'a pas réussi à convaincre. Pour Gilbert Bibollet, le président de l'Adecavi, cette visite était "préparée, on ne peu plus soft, rien à voir ce que pourrait être l'entreprise en pleine activité". Il faut s'attendre, dit-il "à une noria de camions et beaucoup de bruit avec la présence de broyeurs".

Manifestation de riverains contre l'entreprise de traitement de déchets SGE à Saint Jean le blanc - Radio France
Manifestation de riverains contre l'entreprise de traitement de déchets SGE à Saint Jean le blanc © Radio France - Christophe Dupuy

Une tournure politique

Avec un prix de vente des terrains fixé au départ à plus de 3 millions d’euros, Christian Bois le maire de Saint de Jean le blanc estime ne pas avoir eu le choix. La commune a sollicité l'aide financière d'Orléans Métropole mais la communauté d'agglomération orléanaise a estimé que le projet d'une zone d'artisanat et de petites industries n'était pas rentable. Le projet de la SGE était donc "la seule solution". Du côté des élus d’opposition, on s’étonne que la mairie n’ait pas souhaité négocier. Selon Alexandre Lanson conseiller municipal opposé au maire, "rien n'a été discuté en conseil municipal sur une option d'achat, on aurait pu envisager un _lotissement un peu qualitatif_, on a loupé une opportunité en tant qu'élus".

Influence d'Orléans Métropole?

Selon plusieurs témoignages concordants, les terrains se sont vendus finalement 1,5 millions d’euros. Les tarifs ont-ils été gonflés pour laisser au final s’implanter la SGE et permettre ainsi aux camions de la Métropole d'alimenter la déchetterie? "Non" répond Rodolphe Gabriel le directeur de SGE Environnement.  Pour lui, "le site n'est pas fait que pour les déchets de l'agglo mais pour toutes les entreprises". Elus de l'opposition et riverains en doutent.