Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Adoptez des poules pondeuses pour réduire vos déchets ménagers en Savoie !

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Depuis trois ans, la communauté de communes Cœur de Savoie propose d'adopter des poules. Rencontre avec une famille qui a changé sa conception des déchets depuis qu'elle a des poules.

Hélène et ses poules
Hélène et ses poules © Radio France - Christophe Van Veen

Chamoux-sur-Gelon, France

"Adopter une poule pour réduire vos déchets !" dans la communauté de communes Cœur de Savoie, autour de Saint Pierre d'Albigny. Moyennant une participation de 20 euros, vous recevrez deux poules pondeuses chez vous. Il faut un bout de jardin cloturé, ne pas être propriétaire de poules.

Non seulement, vous aurez en moyenne 150 œufs frais par an, mais vous recyclerez aussi 150 kilos d'ordures ménagères - des déchets de table, des épluchures, etc... qui finiront dans le gosier des poules.   

Moins de déchets, des œufs frais et du lien social

A Chamoux-sur-Gelon, rencontre avec Hélène et Fabien, parents de deux jeunes enfants, engagés dans l'opération depuis deux ans. Comme le dit Hélène, "avant, on ne faisait pas vraiment attention à nos déchets. Avec les poules, on s'est rendu compte qu'on faisait trop à manger, qu'on gaspillait. Grâce à elles, on a changé nos pratiques alimentaires. Les poules nous ont rendus plus éco-responsables. Et en plus, on a des œufs frais tous les jours et elles vont vers nos enfants, elles sont attachantes." 

Non seulement, l'expérience est concluante, mais la famille a adopté un coq pour faire des petits, elle a aujourd'hui quatre poules ! L'utilisation des déchets ménagers a aussi entraîné la réalisation d'un potager cette année avec le compost naturel. Bref, "on peut toujours faire mieux !" Ces petits pas rappellent la démarche des colibris de Pierre Rabhi, sauf qu'ici, le colibri est une poule.

Ambassadrice de cette initiative, Hélène a convaincu deux voisins d'adopter des poules. Si bien que les voisins s'entraident en cas d'absence pour nourrir les poules et prélever les œufs. La poule crée aussi du lien social. 

La poule rend encore plus écolo !

25 familles se sont déjà inscrites cette année. Il reste cinq places (donc dix poules). Inscriptions sur le site de la communauté de communes.

En plein travail, la poule pondeuse. - Radio France
En plein travail, la poule pondeuse. © Radio France - Christophe Van Veen