Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Alerte à la sécheresse dans l'Indre

vendredi 3 novembre 2017 à 17:18 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry

Le constat de la Direction Départementale des Territoires est inquiétant : cela fait 18 mois que la sécheresse sévit en France. Le Berry n'est pas épargné. Le niveau des nappes phréatiques est dangereusement bas.

Il n'est tombé que 400 mm d'eau dans l'Indre depuis le début de l'année
Il n'est tombé que 400 mm d'eau dans l'Indre depuis le début de l'année © Maxppp - /MAXPPP

Indre, France

18 mois qu'il ne pleut pas suffisamment... Les nappes phréatiques baissent et ce ne sont pas les quelques millimètres d'eau attendus début novembre qui vont changer la donne. "La sécheresse concerne toute la France, et donc l'Indre évidemment, explique Christophe Aufrère, responsable de l'unité eau à la DDT de l'Indre, "mais c'est encore plus inquiétant pour les deux tiers nord du département..."

Moitié moins de pluie que la moyenne annuelle

Un chiffre est particulièrement parlant : la moyenne des précipitations annuelles dans l'Indre est de 744 mm. Nous ne sommes en ce début novembre, qu'à 400 mm. "Mais cela peut encore évoluer : on compte sur les 5 prochains mois... si on pouvait avoir de novembre à mars le rattrapage, ce serait une bonne chose" assure Christophe Aufrère.

Mais la DDT ne se fait pas d'illusion : "Ce type d'épisodes va être de plus en plus fréquent... Nous aurons des périodes de sécheresse plus longues à cause du réchauffement climatique. Cela ne veut pas dire que la moyenne des précipitations va baisser... Nous risquons d'avoir autant de précipitations mais concentrées sur des orages violents ou des phénomènes plus amplifiés. Or, ce ne sont pas des pluies efficaces, elles ne pénètrent pas assez le sol mais au contraire ruissellent..."

Pour se prémunir, en tant que particulier, de ces phénomènes de sécheresse auxquels il va bien falloir s'habituer, la DDT conseille d'adopter tout de suite les bons gestes. " Il faut par exemple planter des plantes moins gourmandes en eau et penser au paillage l'été. On peut aussi s'équiper d'un récupérateur d'eau pour ensuite réutiliser l'eau collectée pour arroser son jardin..."