Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Alerte à la sécheresse dans le Grand Pontarlier

lundi 9 octobre 2017 à 11:01 Par Dimitri Imbert, France Bleu Besançon

Le niveau de la nappe de l'Arlier n'a jamais été aussi bas, ce qui menace l'alimentation en eau du Grand Pontarlier. En cause, la faible pluviométrie des dix-huit derniers mois. Président de la communauté de communes du Grand Pontarlier, Patrick Genre tire la sonnette d'alarme.

La situation est particulièrement critique dans toutes les communes alimentées par la source de l'Arlier qui a dépassé le niveau record atteint en 2003.
La situation est particulièrement critique dans toutes les communes alimentées par la source de l'Arlier qui a dépassé le niveau record atteint en 2003. © Maxppp - Johan Ben Azzouz

Pontarlier, France

Attention, malgré les quelques pluies de ces derniers jours, la sécheresse gagne dans le Haut Doubs. La situation est particulièrement critique dans toutes les communes alimentées par la source de l'Arlier qui a dépassé le niveau record atteint en 2003.

Une épée de Damoclès au dessus de la tête" - Patrick Genre, président de la communauté de communes du Grand Pontarlier

Président de la communauté de communes du Grand Pontarlier, Patrick Genre tire la sonnette d'alarme : "La ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier sont alimentés par trois sources principales, deux puits sur la plaine de l'Arlier et le lac de St Point. Le premier puits a désamorcé il y a presque trois mois, le deuxième a atteint sa cote la plus basse connue depuis le début des relevés effectués. On a une épée de Damoclès au dessus de la tête."

Une sécheresse jamais vue dans le Grand Pontarlier : président de la communauté de communes Patrick Genre tire la sonnette d'alarme. - Radio France
Une sécheresse jamais vue dans le Grand Pontarlier : président de la communauté de communes Patrick Genre tire la sonnette d'alarme. © Radio France - Dimitri Imbert

En cause, une pluviométrie au plus bas sur les dix-huit derniers mois. "On n'a pas pratiquement pas eu de pluie l'année dernière, très peu de neige sur l'hiver 2016-2017, avec des sols gelés qui ont empêché la pénétration de l'eau", détaille encore Patrick Genre. Paradoxalement, malgré le développement urbain et économique de ces dernières années, la consommation en eau a baissé. "Il y a une dizaine d'années nous étions à 6000-6500 mètres cubes/jour, aujourd'hui c'est plutôt 4000-4500 mètres cubes", rappelle par ailleurs le maire de Pontarlier.

La préfecture du Doubs a publié le 5 juillet un arrêté restreignant l'usage de l'eau (piscine, lavage des voitures, arrosage des pelouses). Mais il faut aller plus loin et l'élu appelle du coup chacun, particuliers, professionnels et collectivités à faire des efforts : "Il ne faudrait pas arriver à des restrictions beaucoup plus draconiennes qui mettraient en danger l'activité humaine. Chacun doit réfléchir à son usage de l'eau." Par exemple ne pas laisser couler l'eau quand on se lave les dents ou préférer les douches aux bains. Et les collectivités ne s'exonèrent pas de cette vigilance, en engageant des études et des travaux pour éviter la déperdition sur les réseaux, avec pour objectif, un rendement de plus de 90% (soit moins de 10% de pertes). Ce qui est loin d'être le cas partout actuellement.

"On a une épée de Damoclès au dessus de la tête" explique Patrick Genre, président de la communauté de communes du Grand Pontarlier.