Climat – Environnement

Alerte pollution dans le Loiret, vitesse réduite de 20km/heure

Par Anne Oger, France Bleu Orléans lundi 23 janvier 2017 à 10:50

Le pic de pollution est dépassé depuis 4 jours dans le Loiret
Le pic de pollution est dépassé depuis 4 jours dans le Loiret - Capture écran Lig'Air

Le pic de pollution aux particules fines est dépassé depuis le vendredi 20 janvier dans le Loiret, le département est placé en alerte de niveau 2, c'est un épisode particulièrement long qui s'annonce, la vitesse est réduite de 20 km/heure sur les grands axes

Selon Lig'Air, l'organisme de surveillance de la qualité de l'air, c'est un épisode de pollution d'une rare intensité que connaît le Loiret, une pollution aux particules fines, en raison de l'anticyclone présent sur une grande partie de la France. Le niveau 1 d'alerte pollution annoncé par la préfecture du Loiret sur son site internet est déjà dépassé selon Lig'Air, on est dès ce lundi en niveau d'alerte 2. La principale mesure, c'est la réduction de la vitesse autorisée sur les grands axes. Réduction de 20 km/heure sur les autoroutes du département, sur la tangentielle, et sur tous les grands axes du département à deux fois deux voies. Cela veut dire que la vitesse peut être réduite jusqu'à 70 km/heure. Des contrôles seront réalisés par les forces de l'ordre le long des routes. Les automobilistes sont également invités à privilégier le covoiturage.

Il y a un vrai risque pour la santé à faire son jogging en bord de Loire pendant cet épisode particulièrement intense de pollution aux particules fines. Il est déconseillé de sortir les enfants en bas âge aux heures de pointe également

Il y a aussi des recommandations. Pour les personnes les plus fragiles, les enfants et les personnes âgées : éviter de sortir et notamment aux heures de pointe. Il y a de vrais risques pour la santé rappelle Lig'Air. Il est très déconseillé de faire des efforts physiques en extérieur, par exemple un jogging en bord de Loire. "Oui c'est un véritable risque" assure Carole Flambard, de l'association Lig'Air. Pour les industriels et les professionnels du bâtiment, la principale recommandation c'est d'éviter l'utilisation de groupes électrogènes, d'arroser les chantiers qui émettent de la poussière. Dans les habitations particulières, les feux de cheminée sont fortement déconseillés.